Garry Kasparov fait condamner Moscou pour atteinte à ses droits

Neuf opposants au régime de Vladimir Poutine, dont l'ancien champion de jeu d'échecs Garry Kasparov, ont obtenu la condamnation de la Russie devant la Cour européenne des droits de l'homme, pour violation du droit de manifestation. La police avait interpellé ces opposants à Moscou en 2007.

Cette manifestation du 14 avril 2007 avait finalement été interdite. Les opposants avaient alors été immédiatement présentés devant un tribunal et condamnés à une amende le jour même avant d'être libérés après une dizaine d'heures de garde à vue.

La Cour de Strasbourg se dit "disposée à admettre" les risques de trouble à l'ordre public qui avaient motivé l'interdiction de la manifestation prévue, mais Strasbourg note que les requérants ont été arrêtés à 1,4 kilomètre du périmètre de sécurité établi par la police autour de la place Rouge.

Garry Kasparov et ses compagnons ont toujours affirmé qu'ils se rendaient sur le lieu proche du centre où les autorités avaient autorisé un simple rassemblement.

Les juges européens condamnent aussi la Russie pour violation du droit à un procès équitable, les neuf interpellés n'ayant pas eu la possibilité de faire valoir les témoignages ou éléments de preuve à l'appui de leur version des faits. Les requérants obtiennent un total de 50'000 euros (61'000 francs) à titre de réparations de leur dommage moral.

/SERVICE


Actualisé le