L'armée française pilonne l'ancien fief du groupe Ansar Dine

La France a procédé à des frappes aériennes sur des sites des groupes islamistes à une centaine de kilomètres au nord de Kidal, dans le nord-est du Mali. Pendant ce temps, Human Rights Watch (HRW) demande l'envoi d'observateurs internationaux pour enquêter sur les actes de représailles de l'armée malienne.La région d'Aguelhok a été la cible de l'aviation française, a indiqué le ministère de la Défense. "Les objectifs visés étaient des centres de commandement, des dépôts logistiques, des centres d'entraînement", a précisé le porte-parole de l'état-major français, le colonel Thierry Burkhard. Selon le ministre Jean-Yves Le Drian, le but à terme est de pouvoir "sécuriser" Kidal. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes