Six personnes tuées dans l'assaut de la police, près de Tunis

Six personnes, dont cinq femmes, ont été tuées vendredi dans l'assaut lancé par les forces de l'ordre tunisiennes contre une maison de la banlieue de Tunis, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Des hommes armés étaient retranchés dans ce bâtiment depuis jeudi.

"Cinq femmes ont été tuées. Aymen (un des hommes armés, Ndlr) a été tué et Houssem (le second) blessé et hospitalisé", a déclaré à la presse le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Mohamed Ali Aroui. Deux enfants qui se trouvaient dans la maison ont aussi été hospitalisés, a-t-il ajouté, sans donner de précisions sur leur état.

Vendredi matin, la police tunisienne avait lancé un ultimatum aux personnes retranchées à l'intérieur du bâtiment situé à Oued Ellil.

Jeudi, un membre de la Garde nationale (la gendarmerie tunisienne, Ndlr) avait été tué et un autre blessé dans les échanges de tirs entre les forces de l'ordre et les hommes armés.

La maison a été encerclée à la suite d'informations obtenues après l'arrestation de "deux éléments terroristes" à Kébili, à 500 kilomètres au sud de Tunis, selon lesquelles "d'autres éléments terroristes se trouvaient dans une maison" dans cette banlieue de la capitale.

Elections dimanche

Ces violences interviennent alors que la Tunisie organise dimanche des élections législatives qui, avec la présidentielle du 23 novembre, sont cruciales pour la stabilité du pays.

Les ministères de la Défense et de l'Intérieur ont mis en garde contre des éléments "terroristes" qui chercheraient à entraver ces scrutins, et le gouvernement a prévu de déployer des dizaines de milliers de soldats et de policiers le jour du vote.

/ATS


Actualisé le