La ville chrétienne de Maaloula aux mains des rebelles syriens

Des rebelles syriens ont pris le contrôle de la ville chrétienne de Maaloula au nord de Damas, après de violents combats nocturnes avec l'armée. Les forces du régime s'en sont ensuite retirées, ont annoncé dimanche une organisation syrienne proche de l'opposition et une habitante.

"Dans la nuit, les troupes du régime sont entrées dans la ville, mais les rebelles y ont envoyé des renforts et ont pu prendre le contrôle de toute la cité", a déclaré à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

Les combats ont fait 17 morts et plus de 100 blessés parmi les rebelles et des dizaines de morts et de blessés dans les rangs des forces gouvernementales et leurs supplétifs, selon l'OSDH. Les rebelles sont constitués notamment de combattants du groupe jihadiste du Front al-Nosra, a précisé M. Abdel Rahmane.

La langue du Christ

Une habitante, jointe par téléphone, a confirmé le retrait de l'armée et la présence de forces rebelles à Maaloula, l'une des plus célèbres localités chrétiennes de Syrie dont les habitants parlent l'araméen, la langue du Christ.

S'exprimant sous le couvert de l'anonymat, elle a indiqué que la situation était calme dimanche matin. "Les rebelles sont à l'intérieur de Maaloula, dans toute la ville. Les troupes du gouvernement s'en sont retirées".

Maaloula, située à 55 km au nord de Damas, doit sa renommée à ses refuges troglodytiques datant des premiers siècles du christianisme. La majorité de ses habitants chrétiens sont grecs-catholiques.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes