Le deuxième procès de l'ancien chef de l'Etat égyptien tourne court

Le procès en appel de l'ancien chef de l'Etat égyptien Hosni Moubarak a été ajourné samedi dès son ouverture. Le président de la Cour s'est dessaisi de l'affaire pour la transmettre à une autre juridiction, ce qui annonce de longues procédures.Le juge Moustafa Hassan Abdallah, mis en cause pour l'acquittement de dignitaires du régime déchu lors d'un autre procès, s'est déclaré "embarrassé". Cela quelques secondes seulement après une arrivée houleuse dans la salle de la cour criminelle installée à l'école de police en périphérie du Caire. Il a renvoyé le dossier devant une cour d'appel, qui devra choisir un nouveau tribunal. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes