Les partisans du président déchu Morsi pas dispersés au Caire

Les forces égyptiennes de sécurité ont différé leur intervention pour disperser les partisans du président déchu Mohamed Morsi annoncée pour ce lundi à l'aube. Selon une source sécuritaire, l'opération a été reportée en raison du grand nombre de manifestants pro-Morsi.

De nombreux manifestants ont afflué sur les sites de rassemblement des soutiens du président destitué après l'annonce de l'imminence d'une intervention. Des sources des services de sécurité et du gouvernement intérimaire avaient annoncé dimanche que la police commencerait à intervenir aux premières heures de la journée.

Les partisans du président islamiste déchu occupent deux places du Caire, dont ils refusent de partir tant que le président élu l'an dernier ne sera pas rétabli dans ses fonctions.

Incertitude

On ignore pour l'heure si les policiers égyptiens engageront plus tard dans la journée une intervention susceptible de provoquer une confrontation sanglante avec les milliers de partisans de Morsi qui participent aux sit-in.

Depuis la destitution du premier président librement élu de l'histoire du pays, les violences entre partisans et adversaires de M. Morsi ont fait quelque 300 morts, dont plusieurs dizaines de sympathisants du président islamiste tués par les forces de sécurité.

/SERVICE


Actualisé le