Naufrage du ferry au Bangladesh: le bilan monte à 54 tués

Le bilan provisoire du naufrage d'un ferry survenu jeudi sur un fleuve du centre du Bangladesh s'est alourdi à au moins 54 tués, a annoncé la police. Les familles et proches des passagers portés disparus ont violemment protesté contre la décision de suspendre les recherches.

Deux bateaux de sauvetage étaient parvenus à rapprocher le navire du bord du fleuve, permettant aux plongeurs de fouiller les cabines et l'intérieur de ce ferry, trois jours après son naufrage en raison d'une forte tempête. "Nous avons terminé notre fouille du navire", a assuré à l'AFP le chef de l'Autorité du transport fluvial du Bangladesh, Shamsuddoha Khandaker.

Alors que le bilan provisoire atteint désormais 54 tués et qu'"au moins 12 personnes sont toujours portées disparues", selon les familles qui se sont manifestées, les plongeurs ont demandé aux autorités de suspendre les opérations de recherche des disparus, a dit le chef de la police locale Zakir Hossain. Cette mesure a provoqué la colère de leurs proches rassemblés.

"Nous avons fouillé le navire et il y a peu de chances que d'autres corps puissent être trouvés", a ajouté de son côté le responsable du gouvernement régional où a lieu l'accident, Saiful Hasan.

150 à 200 personnes

Aussitôt après l'annonce de l'arrêt des recherches, "des proches de victimes ont essayé d'attaquer le bateau de sauvetage à bord de petites embarcations de pêches", a précisé le chef de la police. Le nombre total de passagers n'est pas connu, faute d'enregistrement au départ.

Les autorités ont d'abord évoqué le chiffre de 350 passagers avant de le ramener à 150-200. Jusqu'à 40 personnes ont pu regagner la rive à la nage ou ont été secourues par des pêcheurs alors que le ferry commençait à chavirer. Mais le drame a eu lieu en quelques minutes.

Des survivants accusent le capitaine du ferry d'avoir sciemment ignoré la détérioration des conditions météo alors que les conditions de navigation étaient très mauvaises avec des vents violents et des "vagues géantes", selon M. Khandaker, qui a promis des mesures contre ce capitaine et l'armateur du ferry.

Les accidents de navigation fluviale sont très fréquents au Bangladesh, pays qui totalise plus de 200 fleuves ou rivières. Les experts dénoncent régulièrement un entretien insuffisant et une surcharge des bateaux. Le bateau est le principal moyen de transport dans les zones rurales, en particulier dans le sud et nord-est du pays.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus