Un avion de tourisme s'écrase en Belgique, onze morts

Un avion de tourisme transportant des parachutistes amateurs et leur pilote s'est écrasé samedi aux abords de la localité de Fernelmont, dans le sud de la Belgique, faisant onze morts selon le bilan final. Le Premier ministre belge Elio Di Rupo a qualifié ce drame de "catastrophe nationale".

"Il y a onze personnes décédées: le pilote et dix parachutistes, dont une dame", a expliqué le bourgmestre (maire) de Fernelmont, Jean-Claude Nihoul.

A bord de l'avion, un Pilatus, se trouvaient des membres du club parachutiste de Temploux, ainsi que, selon le bourgmestre de Namur, "une jeune dame qui effectuait un baptême dans le cadre de son anniversaire".

"L'avion avait décollé de Temploux et il s'est écrasé environ 10 minutes plus tard dans un champ", samedi en milieu d'après-midi, à 20 km environ de son lieu de décollage, selon M. Nihoul.

"On ne reconnaît plus l'avion, qui est en partie calciné", a encore expliqué M. Nihoul. Le petit appareil s'est écrasé "à environ 250 mètres" des habitations, à proximité du village de Marchovelette, situé sur la commune de Fernelmont, une région rurale proche de Namur.

Plusieurs témoins ont raconté l'accident, évoquant la perte d'une aile.

"Catastrophe nationale"

Le roi Philippe s'est rendu en début de soirée sur le site de l'accident et a inspecté la carcasse de l'avion. Il devait ensuite se rendre à la rencontre des familles, dont certaines, qui attendaient leurs proches à l'aérodrome, ne les ont jamais vus revenir et ont vécu des moments dramatiques.

Dans un communiqué, le Premier ministre belge Elio Di Rupo a déclaré avoir "appris avec émotion le tragique accident d'avion survenu près de Namur". Il a qualifié ce drame de "catastrophe d'ampleur nationale".

/SERVICE


Actualisé le