Un riche homme d'affaires reconnu père de la fille de Rachida Dati

Un tribunal français a soldé mardi plusieurs années d'une âpre bataille judiciaire en reconnaissant un homme d'affaires proche de Nicolas Sarkozy comme le père de la fille de Rachida Dati, ancienne ministre de l'ex-président de droite. L'affaire avait été très médiatisée.

Ami fidèle de Nicolas Sarkozy, PDG du groupe Lucien Barrière, un empire de casinos, restaurants et hôtels de luxe, Dominique Desseigne, 70 ans, a toujours nié être le père de Zohra Dati, aujourd'hui âgée de cinq ans.

Dans une France où la vie privée des responsables politiques a longtemps fait figure de tabou, la grossesse de l'ancienne ministre de la Justice Rachida Dati âgée de 48 ans - à l'époque célibataire et sans compagnon officiel - et la naissance de sa fille Zohra le 2 janvier 2009 avait été très médiatisée.

La presse people avait rivalisé de spéculations sur l'identité du père de l'enfant, évoquant notamment à l'époque - outre Dominique Desseigne- un haut responsable qatari voire l'ancien chef du gouvernement espagnol conservateur José Maria Aznar.

Pension alimentaire

Le tribunal de Versailles, près de Paris, qui a rendu la décision mardi a également condamné M. Desseigne à verser une pension alimentaire mensuelle de 2500 euros pour "l'entretien et l'éducation" de l'enfant.

Les avocates de M. Desseigne ont annoncé son intention de faire appel. Sollicitée par l'AFP, Mme Dati n'a pour sa part pas souhaité réagir, se retranchant derrière le paravent d'une "affaire privée".

Dans la plus grande discrétion, Rachida Dati avait engagé à l'automne 2012 une procédure pour le forcer à reconnaître l'enfant, qui avait été révélée peu après par la presse. Le tribunal de Versailles a justifié son jugement par le refus de M. Desseigne de se soumettre à un test génétique qui aurait pu attester ses dires.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus