Ruée vers l’euro

euros

Durant ce week-end prolongé, les Jurassiens sont nombreux à quitter notre région pour une escapade dans un pays voisin. Que ce soit pour y faire du tourisme ou du shopping, ils ont besoin de la monnaie européenne. Ils ont donc pris d’assaut les bancomats. A Delémont, certains d’entres eux ne distribuaient déjà plus d’euros samedi. Et lundi matin, ils étaient toujours aussi vides.
Il y a une demande accrue en euros. Les banques le confirment. Mais il n’y a pas d’épuisement des réserves.

Une hausse partout

Chez UBS, on observe une "hausse sensible" en Suisse romande. Les retraits aux guichets et aux bancomats ont augmenté de 20%, explique Jean-Raphaël Fontannaz, porte-parole. Le chiffre est le même pour la banque Raiffeisen. Du coté de la Banque Valiant, la tendance est la même. Sa porte-parole, Valérie Bodenmüller, signale également que les transactions en euros des cartes de crédit ont augmenté significativement.
La hausse est un peu moins importante au Crédit Suisse. La banque signale 10 à 15% de retraits supplémentaires en euros dans l’Arc jurassien ces dernières semaines. Mais selon son porte-parole Jean-Paul Darbellay, si cette demande est liée à la quasi-parité des deux monnaies, elle s’explique avant tout par la période estivale. Il n’y a pas vraiment de spéculation, les Jurassiens retirent des euros pour partir en vacances ou pour faire leurs achats en France ou en Allemagne. N’empêche qu’il a fallu s’armer de patience pour obtenir le précieux sésame ce week-end. L’euro devenait une denrée rare. /ebr 


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus