L'arrivée de Venky's à Bassecourt retardée ?

L’implantation à Bassecourt de l’usine de vaccins pour volaille Venky’s pourrait être retardée. La Confédération et le canton du Jura veulent davantage de renseignements sur les mesures de sécurité liées à ces produits.
 
Avant de donner leur feu vert, les autorités jurassiennes veulent être sûres que cette production de vaccins n’est pas dangereuse pour l’environnement. Sur la RSR lundi matin, le ministre de l’environnement Philippe Receveur a expliqué que "l’enjeu est que l’usine soit exploitée en offrant toutes les garanties". Les substances produites sont de nature sensible, et le Jura a besoin d’avis éclairés avant de se prononcer. Il s’est donc adressé à l’Office fédéral de l’environnement, qui a lui-même exigé des rapports complémentaires.
 
Parallèlement, le Gouvernement jurassien a mandaté une société indépendante, spécialisée dans l’examen des risques biologiques, pour étudier les documents fournis par l’entreprise indienne. Selon Philippe Receveur, le canton ne possède pas les compétences pour évaluer directement ces rapports.
 
Nous vous annoncions l’arrivée de la filiale de VH Groupe à Bassecourt en mars dernier, avec une cinquantaine d’emplois à la clé. Les autorités imaginaient alors que le site serait opérationnel dès fin 2011. Mais la vérification entreprise pourrait repousser cette échéance. Aucun calendrier n’a été fixé pour la suite de la procédure. /lbe + ats


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus