Henri-Joseph Theubet lave son honneur

Henri-Joseph Theubet

Henri-Joseph Theubet sort de son mutisme. Après dix-huit mois de silence, l’ancien commandant de la police jurassienne a convié des représentants de la presse, vendredi matin, à son domicile à Porrentruy. Le Ministère public a en effet communiqué lundi sur la fin de l’instruction contre Henri-Joseph Theubet. Ce dernier devra comparaître pour avoir annulé 90 amendes d’ordre entre 2004 et 2010. Mais les autres accusations de contrainte, d'entrave à l'action pénale, de gestion déloyale des intérêts publics, de mobbing, de surveillance des collaborateurs, etc. , portées notamment par Arthur Hublard, sont tombées. Henri-Joseph Theubet souhaite aujourd’hui laver son honneur.

 

"Jusqu'à lundi, j'étais prisonnier de la procédure"

Henri-Joseph Theubet explique avoir gardé le silence jusqu'ici pour respecter l'instruction. Mais aujourd'hui, il veut revenir sur une affaire "qui a défrayé la chronique au point de me priver de toute chance de retrouver un emploi."  Il poursuit : "Je ne veux pas me plaindre, mais j'aimerais parler parce que la situation a provoqué d'énormes souffrances, notamment pour ma famille, et parce qu'il faudrait pouvoir éviter de tels dégâts. Je n'ai été entendu que deux fois durant l'instruction menée par le Ministère public. Je n'avais pas à être entendu plus. Mais il était idéal pour les collaborateurs de porter plainte vu que je n'étais plus là et au final je n'ai même pas été mis en accusation ! Cette histoire est partie de rumeurs", affirme l'ancien commandant de la police jurassienne.

 

" Dans toute la Suisse, on annule des amendes"

Henri-Joseph Theubet reste un prévenu. Il devra comparaître pour avoir annulé lui-même 90 amendes d’ordre. L’ancien commandant de la police a livré vendredi matin à la presse la liste des raisons qui l’ont poussé à annuler ces amendes, ajoutant que "les annulations sont aussi vieilles que la pratique d’amender elle-même " . En voici quelques-unes :

 

- annulation ensuite d'une erreur de rédaction de l'agent

- automobiliste qui démarre au passage à niveau après le passage du train, barrières levées mais feux encore clignotants - directives émises pour éviter ce genre de situation

- parcage peu heureux; conducteur né en 1931 - bon sens

- dépassement vitesse sur autoroute, déplacement à la maternité pour la naissance de son enfant; certificat produit

- parcage Saint-Ursanne - annulation sur préavis Conseil communal

 

Henri-Joseph Theubet  indique que jusqu'à son arrivée en 2002, les annulations d'amende étaient prononcées par les agents eux-même. L'Etat-major avait ensuite décidé qu'il était seul apte à annuler des contredanses, sur dossier complet. " Il n'y a eu ni complaisance, ni légèreté. Mais toutes les polices de Suisse annulent des amendes" , estime Henri-Joseph Theubet. Selon le procureur, l'ancien commandant aurait dû transmettre les amendes à annuler au Ministère public. Le prévenu n’est pas d’accord avec cette interprétation juridique.  Il plaidera ainsi l’acquittement lors de son procès. /lba

L'entretien radiophonique en intégralité


Actualisé le