Michel Saner rend son képi

Michel Saner

L’heure de la retraite a sonné pour Michel Saner. Le chef de la police judiciaire jurassienne rend son équipement puisqu’il aura 60 ans cette année, âge de la retraite dans la police du canton. L’Ajoulot d’origine installé dans la Vallée garde son grade jusqu’en octobre, mais il récupère des jours de congés non-pris. Il rend ses affaires à la fin du mois de février. C’est son adjoint Florian Dubail qui assure l’intérim, avant la nomination d’un nouveau chef.

Michel Saner a été assermenté en 1973. Par conviction politique, il a refusé de servir la police bernoise. C’est donc à Neuchâtel qu’il a débuté sa carrière avant de revenir dans le Jura en 1979. Gendarme à Porrentry, inspecteur, puis fondateur d’une brigade de stupéfiants, il a pris les rênes de la police judiciaire en 2002.

Comme il n’a pas envie de rester inactif, Michel Saner souhaite créer une société de renseignements pour les entrepreneurs. Ou comment passer de haut gradé à détective privé… /clo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus