L'autorité tutélaire en pleine mutation

Dès 2013, l’autorité tutélaire s’appellera Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte. Une réforme nationale est en passe de se réaliser. Elle doit encore être avalisée en deuxième lecture par le Parlement jurassien. Ce sera fait ce mois-ci encore.

Cette réforme modifiera le fonctionnement des tutelles pour les communes, les cantons et bien sûr, les citoyens concernés. « D’un système de prêt-à-porter, on passe à un système de sur-mesure, explique Yves Gigon, président de la commission de la justice du Parlement jurassien. Désormais, ce sont les cantons qui géreront les dossiers et non plus les autorités communales. »

Les Conseils communaux n’auront plus de compétences. Elles seront transférées à une structure professionnelle composée dans un premier temps de trois personnes : un juriste, un travailleur social et un psychologue.

Une conférence pour comprendre

Afin de bien comprendre ce qui va changer d’ici l’an prochain, l’Association jurassienne pour la coparentalité organise une conférence ce jeudi au Centre de Loisirs de Saignelégier (20h30). Intitulée « Ce qui va (devrait) changer dans le Jura et le Jura bernois en 2013 », elle sera donnée par Yves Gigon et Julien Duruz, secrétaire à la préfecture du Jura bernois. /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus