Le Conseil communal de Lajoux devra être transparent

Eolienne

La justice ordonne au Conseil communal de Lajoux d’être plus transparent. Elle a accepté un recours de citoyens au sujet du projet de parc éolien Lajoux/Rebévelier. L’exécutif djoulais avait refusé de délivrer une copie de la convention passée avec la société SOL-E. Il estimait que les opposants au projet éolien avaient pu relever «de larges extraits lors de la consultation» et ne souhaitait pas que la convention «puisse être utilisée à des fins pouvant compromettre le déroulement de la procédure».

Pas satisfaits, des citoyens ont déposé un recours et la commission cantonale de la protection des données a accepté leur position. Cette convention «constitue un élément du débat démocratique» écrit la commission dans un communiqué publié mardi. «Une copie constitue le moyen le plus adéquat pour assurer le caractère clair et complet de l’information.»

La commune de Lajoux est en pourparlers avec SOL-E et la commune de Rebévelier pour implanter plusieurs éoliennes sur les territoires des deux communes afin de créer le premier parc éolien intercantonal. Au début 2011, cent-vingt citoyens de Lajoux avaient signé une pétition pour demander un moratoire sur le projet. Le texte n'a pas encore été soumis, il est en attente de la stratégie cantonale et fédérale. /clo + comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus