Thomas Gunzinger, espoir jurassien du tennis

Le Delémontain de 14 ans s’illustre sur la scène internationale cette saison avec deux titres ...
Thomas Gunzinger, espoir jurassien du tennis

Le Delémontain de 14 ans s’illustre sur la scène internationale cette saison avec deux titres et la victoire aux championnats du monde par équipes des moins de 14 ans avec la Suisse

Thomas Gunzinger pose avec la trophée et la médaille des championnats du monde par équipes des moins de 14 ans. Thomas Gunzinger pose avec la trophée et la médaille des championnats du monde par équipes des moins de 14 ans.

Thomas Gunzinger a passé un cap dans sa jeune carrière de joueur de tennis. Le Delémontain de tout juste 14 ans vit sa plus belle saison, à un âge considéré comme charnière. Il a remporté deux tournois internationaux, ainsi que les championnats du monde par équipes des moins de 14 ans avec la Suisse le week-end passé en République Tchèque. Le joueur du TC Courrendlin-La-Croisée est classé N4 et est le 2e meilleur helvète dans sa catégorie, derrière le Zurichois Flynn Thomas. 

Thomas Gunzinger passera dans la tranche d’âge supérieure l’année prochaine. Il évoluera sur le circuit junior et tentera des incursions dans des tournois ITF : « J’ai eu un déclic quand j’ai gagné en Slovénie. J’ai pu me prouver à moi-même que j’avais le niveau pour jouer contre les meilleurs Européens. Je suis un joueur très agressif qui cherche à aller au filet pour finir le point le plus tôt possible. Ma principale qualité est le coup droit et il faut surtout que je travaille le service et le revers à une main pour pouvoir aussi faire le jeu avec », explique le Jurassien, dont un des principaux défis sera de s’étoffer physiquement afin de pouvoir rivaliser avec de jeunes adultes.

Thomas Gunzinger s’entraîne en moyenne 15h par semaine pour continuer à progresser et atteindre son objectif de devenir joueur professionnel. Il fait partie des cadres de Swiss Tennis où il s’entraîne régulièrement à Bienne, mais c’est son père qui le coache depuis ses débuts : « J’ai remarqué assez vite qu’il avait du talent. Lorsqu’il avait 4 ans, nous sommes allés un jour jouer avec ses frères et j’ai constaté qu’il avait des prédispositions assez incroyables. Il pouvait renvoyer la balle indéfiniment. Les choses se sont ensuite faites naturellement », confie Julien Gunzinger. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus