Roger Federer: « C'est bon d'être de retour »

'C'est bon d'être de retour !' Roger Federer savoure toujours autant les bonheurs simples. ...
Roger Federer: « C'est bon d'être de retour »

Roger Federer:

Photo: KEYSTONE/Qatar Open/Samer Alrejjal

'C'est bon d'être de retour !' Roger Federer savoure toujours autant les bonheurs simples. Ce retour aux affaires est pour cet amoureux du jeu une bénédiction.

'Ce fut un très beau match. On se connait par coeur avec Daniel dans la mesure où nous avons joué plus de vingt sets à l'entraînement ces dernières semaines, poursuit-il. Sur la fin de match, j'étais fatigué. Il restait plus d'énergie à Dan, mais je me suis dit que si je devais perdre, autant que ce soit en donnant tout. Je suis très heureux de ma performance, et c'est toujours sympa de terminer par un revers gagnant long de ligne.'

Vraiment affûté sur le plan physique, Roger Federer a souvent souri lors de cette partie. Il a semblé plus amusé qu'énervé par les coups plutôt anodins qui lui ont parfois échappé. 'Je savais ce que je voulais faire, mais je n'y arrivais pas toujours, concède-t-il. Le plus compliqué c'est parfois les coups faciles que j'ai manqués. Mais c'est une question de placement. Alors, je ne m'inquiète pas pour ça parce que c'est le manque de matches, et on se dit que ça va revenir.'

Roger Federer a basculé très vite sur son quart de finale contre Nikoloz Basilashvili. 'L'important, c'est de voir comment je vais me sentir jeudi, explique-t-il. Ça a été une route longue et difficile, c'est un énorme défi de revenir à mon âge, mais ça valait le coup, parce que j'ai joué un bon match.'.

Toutefois, il s'attendait à ne pas être au top 'pendant trois heures' et à 'avoir des hauts et des bas' physiques. 'Si tu ne peux pas jouer aussi longtemps, tu ne reviens pas, poursuit-il. Quant à sa récupération, il ne s'en fait pas trop. 'Çela fait neuf mois que je n'ai pas pris d'antidouleurs, je ne le ferai pas ce soir, affirme-t-il. Je vais prendre une douche, je vais faire des étirements et puis je vais dormir. Demain, je ferai un bon échauffement, et c'est tout !'

/ATS
 

Actualités suivantes