La Poste, le barrage du Theusseret et le stand de tir des Breuleux au menu des maires taignons

Retour à la table des discussions pour les maires des Franches-Montagnes. Ils ont tenu leur ...
La Poste, le barrage du Theusseret et le stand de tir des Breuleux au menu des maires taignons

La reprise semblait être calme. Mais des dossiers actuels ont retenu l'attention des maires taignons mardi soir

 Les maires des Franches-Montagnes étaient réunis à Montfaucon mardi soir.

Retour à la table des discussions pour les maires des Franches-Montagnes. Ils ont tenu leur première assemblée de l’année 2017 à Montfaucon mardi soir.

 

Grogne collective contre la Poste

Suite à la menace qui pèse sur l’agence postale des Genevez, un certain ras-le-bol unanime s’est fait sentir dans l’assemblée. L’AMFM va ainsi s’adresser aux élus jurassiens aux Chambres fédérales à Berne pour faire entendre son agacement. « On sent bien que ça va nous toucher à un moment donné et il a très fortement semblé à l’assemblée que c’était le moment de réagir », nous a dit le président de l’AMFM Raymond Jecker. Par ailleurs, la Poste assistera à la séance de l’Association jurassienne des communes au mois d’avril, selon une information lâchée par Joël Vallat, président de l’AJC et maire de Saignelégier.

 

Les maires favorables au maintien du barrage du Theusseret

Via son président Georges Cattin, l’association « Sauvons le Theusseret » s’est présentée aux chefs d’exécutifs taignons. La démarche du groupement - qui s’oppose à l’éventuel arasement du barrage situé sur le Doubs – consistait à convaincre les politiciens de soutenir sa cause. Les maires ont décidé d’agir, dans le sens de l’association « Sauvons le Theusseret ». L’assemblée a mandaté le comité de l’AMFM pour écrire un courrier « très certainement au Département de l’environnement du Jura, avec des copies du côté français aux instigateurs de la démolition du Theusseret », a précisé Raymond Jecker.

 

Comptes 2016 et budget 2017 dans le noir

Les élus ont aussi pris connaissance des comptes 2016 et du budget 2017 de leur association. Les résultats de l’an dernier présentent un bénéfice de plus de 11'000 francs. Les prévisions financières pour 2017 tablent sur un excédent de produits d’environ 4’400 francs.

 

Le dossier du stand de tir des Breuleux abordé

La seconde partie de soirée a été consacrée à l’assemblée du syndicat pour la gestion des biens propriété des communes des Franches-Montagnes. Les maires des Franches-Montagnes ont l’opportunité de rompre la convention qui court jusqu’en 2019 avec la commune des Breuleux. Pour ce faire, ils doivent effectuer la démarche d’ici la fin de cette année. « Sinon ça sera en 2025 », a affirmé le maire des Breuleux, Renaud Baume. « Le but consiste à modifier le plan directeur cantonal pour qu’il n’y ait plus que le stand de tir de Soubey qui y soit inscrit », a expliqué son homologue de Lajoux, Raymond Jecker. Autrement dit : les élus taignons ne veulent plus débourser d’argent pour l’assainissement et la mise aux normes du stand de tir des Breuleux. Une séance entre les différentes parties – les communes taignonnes et le Tir Sportif Franches-Montagnes notamment - est prévue durant le mois d’avril. /bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus