Des Romains à l’époque contemporaine

Le site archéologique de St-Gilles, à Cornol, ouvre ses portes au public ce samedi
Des Romains à l’époque contemporaine

Le site archéologique de St-Gilles, à Cornol, ouvre ses portes au public ce samedi

Site archéologique St-Gilles Cornol Le site archéologique St-Gilles, à Cornol, dévoile une partie de ses secrets.

La campagne de fouilles réalisée cette année sur le site archéologique de St-Gilles à Cornol porte ses fruits. De nouvelles découvertes ont été réalisées récemment par la vingtaine d’étudiants de l’Université de Bâle qui fouillent le secteur, en collaboration avec la Section d’archéologie et paléontologie de l’Office de la culture du canton du Jura. Une première campagne avait été menée l’an dernier. Elle avait permis de dégager les vestiges d’un bâtiment de l’époque romaine derrière l'église actuelle. Il est possible aujourd’hui de déterminer qu’il s’agissait d’une cave qui devait probablement appartenir à une villa. L’état de conservation de la construction est particulièrement remarquable. L’archéologue cantonal, Robert Fellner, souligne qu’il s’agit de « la structure la mieux conservée de l’époque romaine actuellement connue dans le canton du Jura ».  

 

Un site mais plusieurs occupations

Le site de St-Gilles compte également des vestiges du Moyen-Age, notamment les restes du premier établissement religieux qui se trouvait à cet endroit : l’église St-Julien. Le bâtiment date du XIème siècle, au moins, et a été rasé par les Suédois, en 1639, durant la guerre de Trente Ans. L’église actuelle, la chapelle de St-Gilles, a été érigée au même endroit en 1699. Des squelettes qui remontent à l’époque médiévale ont également été découverts.

Le secteur voisin de la colline de Paplemont a également été fouillé et des fragments de céramique, des clous et quelques rares objets attribuables à une présence militaire ont été trouvés. Des légionnaires romains auraient ainsi eu pour mission de surveiller la plaine d’Alle depuis cet endroit qui se trouve, par ailleurs, à proximité du camp dit de Jules César sur le Mont-Terri.

L'arcéologue cantonal, Robert Fellner, donne plus de pécisions sur cet aspect:

Les observations faites par le passé sur la colline du Paplemont avaient, par ailleurs, indiqué la présence d’un sanctuaire ou d’une forêt sacrée de l’époque celtique, au Ier siècle avant Jésus-Christ. L’ensemble du site a ainsi été occupé depuis l’Age de bronze jusqu’à nos jours.

Le public pourra découvrir les fouilles de St-Gilles et de Paplemont lors d’une journée de visites commentées qui sera mise en place ce samedi de 10h à 16h. La chapelle se situe à l’ouest du village de Cornol et est bien visible depuis l’A16. La campagne de fouilles va s’achever la semaine prochaine. Les vestiges seront ensuite recouverts même si une mise en valeur de la cave romaine n’est pas totalement exclue dans un second temps. /comm + fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus