Un record en carton ?

L’athlète kényan Eliud Kipchoge tentera de courir un marathon en moins de deux heures samedi ...
Un record en carton ?

L’athlète kényan Eliud Kipchoge tentera de courir un marathon en moins de deux heures samedi à Vienne. Un record taillé sur mesure selon notre journaliste Marceline Michon

L'athlète kényan Eliud Kipchoge (Photo : Erik van Leeuwen [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)]). L'athlète kényan Eliud Kipchoge (Photo : Erik van Leeuwen [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)]).

Courir un marathon en moins de deux heures. C’est la barre symbolique que tentera de franchir l’athlète kényan Eliud Kipchoge samedi à Vienne. S’il y parvient, ce nouveau record du monde ne sera pas homologué. Le Kényan bénéficiera en effet d’un parcours taillé sur mesure et de conditions idéales soigneusement organisées.

Le commentaire de Marceline Michon :

« Un revêtement en asphalte refait pour l’occasion, un virage en dévers spécialement choisi pour économiser du temps, l’heure de départ définie en fonction des conditions météorologiques : tous les feux seront au vert pour le coureur de 34 ans samedi dans un parc de la capitale autrichienne. Ce n’est pas tout : 41 « lièvres », dont le Suisse Julien Wanders, se relaieront pour épauler Eliud Kipchoge dans sa quête. Ces coureurs représentent 55 médailles aux Jeux olympiques ou aux Championnats du monde.

Alors oui, cette barre des deux heures fait fantasmer bon nombre de marathoniens. Mais il y a des limites à la chasse aux records. Eliud Kipchoge est déjà détenteur du record du monde du marathon, en 2h1'39''. Une marque établie dans les règles l’an passé à Berlin. N’est-ce pas manquer de respect à cette performance que de tenter de l’améliorer dans une course qui ressemble à un mauvais polar sans suspense ?

Ce sport-spectacle soigneusement orchestré par le géant de la pétrochimie Ineos, qui a fait du sport son nouveau champ d’investissement, fait du tort à l’essence même du sport. En effet, la pluie, le vent, un coup de barre ou un caillou : ce sont tous ces imprévus qui peuvent chambouler le scénario d’une course de 42,2 km et qui tiennent les foules en haleine au bord des terrains de sport. »


Actualisé le

 

Actualités suivantes