Haute-Sorne veut faire un geste fort pour le commerce local

Le Conseil général a accepté lundi soir de verser certaines prestations communales sous forme ...
Haute-Sorne veut faire un geste fort pour le commerce local

Le Conseil général a accepté lundi soir de verser certaines prestations communales sous forme de bons d’achat. L’enveloppe globale atteint plus de 120'000 francs

Près de 125'000 francs seront injectés dans le commerce local à Haute-Sorne (photo : BNS). Près de 125'000 francs seront injectés dans le commerce local à Haute-Sorne (photo : BNS).

Haute-Sorne va injecter plus de 120'000 francs dans le commerce local. Le Conseil général a accepté lundi soir une proposition du Conseil communal visant à verser certaines prestations sous forme de bons d’achat. La mesure concerne, par exemple, tous les jetons de présence des élus communaux, les allocations de naissance, les prix des mérites sportifs ou encore les montants versés lors de la réussite d’une formation. Le projet a pour but de soutenir les commerçants qui ont souffert du semi-confinement et qui doivent composer avec un essor du commerce en ligne. Il pourrait démarrer d’ici la fin de l’année.

Les formalités liées à la gestion de ces bons d’achat sont actuellement en discussion avec l’Association des commerçants et artisans de Bassecourt et un partenaire externe. L’idée est d’étendre la démarche à tous les commerçants de la commune de Haute-Sorne qui le souhaitent. Une consultation est en cours. Comme la liste définitive n’est pas encore connue, certains élus du groupe PS Verts ont voulu scinder le projet et ne se prononcer que sur les jetons de présence dans un premier temps. La proposition a toutefois été largement refusée.


Des eaux séparées

Le Conseil général a également donné son feu vert à un crédit de 500'000 francs pour revoir une partie du système d’évacuation des eaux à Bassecourt. Concrètement, une nouvelle conduite d’environ 100 mètres sera installée depuis la voie CFF jusque vers la halle de gymnastique. Ces travaux ont pour objectif de séparer les eaux usées des eaux pluviales. Ces dernières pourront ainsi se déverser dans la rivière plutôt que de finir à la STEP. Le chantier devrait démarrer en début d’année prochaine.

La commune profitera de ce projet pour mener des travaux d’assainissement dans la rue Norbert Périat. Une réfection de la chaussée et de certaines conduites est notamment prévue.

Au chapitre des crédits, le législatif a aussi approuvé une enveloppe de 280'000 francs pour réaliser des centrales photovoltaïques sur les toits de plusieurs bâtiments de la commune. L’administration, l’école secondaire, l’école de quartier de Bassecourt à la rue des Rangiers ainsi que les écoles primaires de Courfaivre et de Glovelier sont concernées. Ces installations devraient atteindre une puissance de 91kWc (production annuelle : 91'000 kWh/an), soit environ la consommation annuelle de 23 ménages suisses.


Un rapport attendu

Lors des questions orales, Gérald Steiner (PDC) a demandé pourquoi le Conseil communal n’avait pas remis aux conseillers généraux le rapport sur l’enquête ouverte il y a quelques années à l’encontre d’un membre de l’exécutif. Le maire a expliqué que le Conseil communal devait d’abord prendre « toutes les précautions utiles et nécessaires concernant la protection des données ». Jean-Bernard Vallat a aussi indiqué que le coût total de cette enquête devrait atteindre environ 40'000 francs. Des négociations sont en cours pour répartir les frais. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus