Les résultats définitifs au Parlement jurassien

Les résultats définitifs de la commune de Movelier ont été livrés ce lundi. Les votes au Parlement ...
Les résultats définitifs au Parlement jurassien

Les résultats définitifs des districts de Porrentruy et des Franches-Montagnes sont tombés. Les Vert'libéraux font leur entrée au législatif jurassien

Le Parlement jurassien (photo : Georges Henz) Le Parlement jurassien (photo : Georges Henz)

Renforcement à gauche, effilochage au centre et à droite et une poussée verte. Les Jurassiens ont choisi les soixante personnes qui les représenteront au Parlement. Les résultats définitifs ont été dévoilés lundi en fin de matinée, après le recomptage des votes de la commune de Movelier. Le verdict en Ajoie et aux Franches-Montagnes était connu dimanche soir.

Les Verts sont les grands gagnants de cette élection au Parlement. Le parti décroche trois sièges supplémentaires pour porter sa délégation à sept députés. Une poussée verte renforcée par l'entrée au Parlement des Vert'libéraux avec deux sièges. Le Parti socialiste gagne aussi un siège pour porter sa députation à 13 élus. Il n’est toutefois pas le premier parti du canton car le PDC reste numéro 1 (15 sièges), même s’il perd deux sièges par rapport aux élections de 2015. Autres partis qui perdent des sièges, le PCSI (-2), le PLR (-1) et l’UDC (-1). Le CS-POP maintient deux députés. Le PEV et la liste Avenir de Bonheur ont réalisé des scores insuffisants pour prétendre faire leur entrée au législatif.

Les noms des nouveaux députés déjà élus au Parlement jurassien sont à retrouver ici.

District de Delémont - 30 sièges

La gauche sort renforcée de l’élection au Parlement dans la Vallée. Le PS et les Verts gagnent un siège, tout comme les Verts’libéraux qui entrent au législatif via l’élection d’Alain Beuret, candidat au Gouvernement. Le PDC, le PCSI et l’UDC lâchent un fauteuil vadais. Dans le détail, la députation du district de Delémont se composera de 8 élus PS, 6 PDC, 4 UDC 3 PLR, 3 Verts, 3 PCSI, 2 CS-POP et 1 PVL.

Signalons l’élection du nouveau directeur d’Agrijura François Monin et le retour de l’avocat Christophe Schaffter (CS-POP). La socialiste Leïla Hanini (née en 1993) sera la plus jeune élue du législatif. Plusieurs députés actuels ne sont pas réélus : Stéphane Brosy (PLR), Noël Saucy (PDC), Jean-François Pape (PDC), Jérôme Corbat (CS-POP), Suzanne Maître (PCSI) et Anselme Voirol (Verts). Sans surprise, le PEV et Avenir de Bonheur n’entrent pas au Parlement jurassien.

 

District de Porrentruy – 20 sièges

Les Verts et les Verts’libéraux gagnent un siège au détriment du PCSI et du PLR, statu quo pour les autres partis. Tel est le résultat sorti des urnes en Ajoie. La députation ajoulote comptera ainsi 7 élus PDC, 4 PLR, 3 PS, 2 UDC, 2 Verts, 1 PCSI et 1 PVL. Neuf des vingt élus sont nouveaux.

Parmi les éléments majeurs, notons ainsi l’entrée des Verts’libéraux avec l’élection d’Emilie Moreau, candidate au Gouvernement. Autre candidat à l’Exécutif, Stéphane Babey, maire d’Alle est l’Ajoulot le mieux élu avec 4'623 suffrages. Le siège perdu par le PCSI provoque l’éviction du président du parti Thomas Schaffter. Actuel suppléant, le président du parti socialiste Jämes Frein ne termine que 7e de sa liste. A l’UDC, signalons la non-réélection du député Claude Gerber, battu par Yves Gigon et Romain Schaer.

 

District des Franches-Montagnes – 10 sièges

La poussée verte s’est fait ressentir également sur les hauteurs du canton. Les Verts gagnent un siège et auront deux représentants taignons lors de la prochaine législature, qui seront d’ailleurs frère et sœur avec le sortant Yvan Godat et la co-présidente du parti Pauline Godat. Le PDC en fait les frais et perd un siège, passant à deux représentants, Bernard Varin et Amélie Brahier. La députation taignonne aura la couleur suivante : 2 Verts, 2 PS, 2 PDC, 2 PCSI, 1 PLR, 1 UDC.

Notons également que d’autres sortants, Edgar Sauser (PLR), Nicolas Girard (PS), Brigitte Favre (UDC) et Vincent Hennin (PCSI) ont été reconduits. Le maire de Saignelégier Vincent Wermeille, mieux élu du district, fait quant à lui son grand retour au législatif et pique le siège de Monika Kornmayer, non réélue. Signalons encore qu’au PS, le député sortant Jean-Daniel Ecoeur a été éjecté, le siège étant conquis par sa colistière Florence Chaignat. Le CS-POP rate son pari d’avoir un élu taignon puisque sa liste franc-montagnarde n’est pas parvenue à décrocher un siège. /clo-jpi-gtr


Actualisé le

 

Actualités suivantes