Le Jura doit davantage exploiter son potentiel de production de biogaz

Le député PDC François Monin a déposé une motion au Parlement jurassien pour demander au Gouvernement ...
Le Jura doit davantage exploiter son potentiel de production de biogaz

Le député PDC François Monin a déposé une motion au Parlement jurassien pour demander au Gouvernement de tout mettre en œuvre pour faciliter le développement de nouvelles installations de biogaz

François Monin voudrait voir émerger davantage d'installations de biogaz dans le Jura, comme celle à Miécourt chez Nicolas Cattin. (Photo: Biogaz de la Baroche sàrl) François Monin voudrait voir émerger davantage d'installations de biogaz dans le Jura, comme celle à Miécourt chez Nicolas Cattin. (Photo: Biogaz de la Baroche sàrl)

Le canton du Jura doit mettre les gaz pour favoriser la biomasse. Le député PDC François Monin a récemment déposé une motion au Parlement jurassien. Le texte demande au Gouvernement de tout mettre en œuvre pour faciliter le développement de nouvelles installations de biogaz, la biomasse étant présente en quantité dans le canton. Cette dernière peut provenir de différentes sources, principalement les engrais de ferme, les sous-produits des cultures agricoles, les biodéchets ou encore les boues des STEP. Pour l'élu de Glovelier, cette énergie renouvelable présente des atouts en termes environnementaux, climatiques et agronomiques. Ce qui freine aujourd’hui le développement de la production de biogaz, c’est la sécurité à l’investissement, selon François Monin, qui fait référence aux incertitudes concernant la rétribution au prix coûtant, le refus de la loi CO2 et des soucis liés à l’aménagement du territoire : 

François Monin appuie son texte avec étude de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL datant de 2017. Cette dernière estime le potentiel de production de cette énergie renouvelable à 160 GWhpcs par année dans le Jura, alors que la production actuelle fait état de 45 GWh. Actuellement 7 installations de biogaz agricole, ainsi que 2 installations de STEP sont en fonction dans le canton. Selon le député, le Gouvernement jurassien peut avoir une action positive sur la stratégie énergétique, le fonds cantonal pour le climat ou encore sur la marge de manœuvre au niveau de l’aménagement du territoire. /emu-nmy


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus