La facture d’électricité de la patinoire à Porrentruy prend l’ascenseur

Le syndicat intercommunal du district de Porrentruy a présenté ses comptes 2021 mercredi soir ...
La facture d’électricité de la patinoire à Porrentruy prend l’ascenseur

Le syndicat intercommunal du district de Porrentruy a présenté ses comptes 2021 mercredi soir à Coeuve. Parmi les chiffres évoqués, la facture d’électricité de la Raiffeisen Arena qui est supérieure de plus de 60% par rapport aux prévisions budgétées

La facture d'électricité de 2021 de la patinoire présente un surcoût de 82'000 francs. (photo : Georges Henz). La facture d'électricité de 2021 de la patinoire présente un surcoût de 82'000 francs. (photo : Georges Henz).

Le comité du SIDP a présenté les comptes 2021 mercredi soir à Coeuve. Ils bouclent sur un déficit de 136'000 francs alors que le budget prévoyait une perte de 75'000 francs. Cette différence d’environ 60'000 francs qui s’explique par l’amortissement comptable de la patinoire qui a été plus important que prévu. Les délégués ont accepté les comptes 2021 à la majorité évidente. 

Une autre chose qui a été plus importante que prévue, c’est la facture d’électricité de la patinoire. Le budget 2021 prévoyait une dépense de 135'000 francs, une somme qui s'élève finalement à 217'000 francs. Cette augmentation de près de 60% s’explique par deux facteurs, selon Gregory Pressacco, le responsable technique du SIDP : « Les besoins en électricité du bâtiment ont été sous-estimés dès le départ. Les projections ont été faites à partir de l'ancien bâtiment avec un seul champ de glace. On sait désormais que la patinoire consomme 2 millions de kilowatts-heures par année. L’autre raison est simplement la hausse des coûts de l’électricité. » Et la facture n'a pas fini de grimper. Selon Gregory Pressacco, il faut s’attendre à un surcoût d’environ 200'000 francs pour 2022. Cette hausse aura un impact sur les utilisateurs de la patinoire. « Nous devrons la répercuter sur les heures de glace. Actuellement nous facturons 170 francs l’heure aux clubs utilisateurs, le prix pourrait passer à 200 francs » estime Gregory Pressacco.


La gouvernance du SIDP en question

Un autre point qui a occupé les délégués du SIDP mercredi soir concerne le dossier de la gouvernance du syndicat. L’entreprise d’audit BDO mandatée par le SIDP pour faire un état des lieux est venue faire part de ses observations après avoir rencontré plusieurs membres du syndicat. Selon l’entreprise, il faut décharger le comité du SIDP afin qu’il puisse se projeter et anticiper les défis à venir. Comment faire ? C’est la question à laquelle tentera de répondre le groupe de travail qui va se pencher sur la question. Il soumettra un rapport le 30 septembre qui permettra de lancer les réflexions dès octobre dans le but de construire un nouveau modèle de gouvernance afin de faire face aux tâches de plus en plus lourdes et complexes qui sont confiées au SIDP.


L’interconnexion interdistrict coûterait 2 millions

Le SIDP a fait le point sur le dossier de l’interconnexion interdistricts du réseau d’eau. Le projet de raccordement entre les réseaux du SIDP et celui de Haute-Sorne avance. L’étude menée cet été est terminée. Le coût de cette connexion serait de 1'995'000 francs. Avant que le dossier n’aille plus loin, une demande de subvention a été faite au canton. Une séance avec les autorités cantonales est planifiée après les vacances d’été. Elle permettra de fixer le taux de subventionnement. Enfin, La Baroche, dernière commune du district à ne pas être connectée au réseau d’eau du SIDP, ne le sera finalement jamais. Une étude a démontré qu’un raccordement sur la conduite de l’Ante à Charmoille qui appartient à Porrentruy serait nettement moins coûteux. C'est donc cette solution qui sera privilégiée. Un accord entre la commune de La Baroche, le SIDP et la commune de Porrentruy a été convenu.


Les déchets coûtent plus cher, PDR accepté

Autre constat fait mercredi soir à la lecture des comptes, le service des déchets est déficitaire. Il enregistre une perte de 75'000 francs. Pour palier ce déficit, une hausse de la taxe (au sac et au poids) avait été décidée au 1er janvier 2022. Mais un autre problème est arrivé entre temps : la hausse des prix du pétrole a fait grimper le prix des sacs taxés ainsi que les frais de ramassage. Selon Lionel Maître, membre du comité en charge des déchets, une analyse est en cours pour proposer une nouvelle hausse des taxes pour équilibrer les comptes des déchets. 

Mercredi soir, les délégués du SIDP ont également accepté le nouveau plan directeur régional (PDR).


La patinoire n’aura plus besoin de dérogation pour la National League

La séance de mercredi soir s’est conclue sur une note plutôt positive. Le président du SIDP Stéphane Babey a annoncé que la patinoire à Porrentruy comporte désormais 5078 places. Un chiffre qui lui permettra d’accueillir des matches de National League sans dérogation de la ligue. /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus