La patinoire à Porrentruy coûte deux millions de plus

Le décompte final de la patinoire d’Ajoie et du Clos du Doubs présente un dépassement de 8% ...
La patinoire à Porrentruy coûte deux millions de plus

Le décompte final de la patinoire d’Ajoie et du Clos du Doubs présente un dépassement de 8%

Les dernières factures sont arrivées sur le bureau du SIDP. Photo: Archives Les dernières factures sont arrivées sur le bureau du SIDP. Photo: Archives

Les dernières factures de la patinoire d’Ajoie et du Clos du Doubs sont arrivées. La rénovation et la construction des deux champs de glace à Porrentruy coûtent 30'028'521 francs. Le chiffre a été présenté jeudi par le comité de pilotage du SIDP. La veille, ce sont les Conseils communaux du district qui ont été informés. Par rapport au budget voté en 2018 par les Ajoulots, cela correspond à un dépassement de 8%, soit 2,23 millions de francs. Un dépassement « raisonnable », « vu l’ampleur et la complexité du chantier, dans un cadre Covid », rappelle le président du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy, Stéphane Babey.

Des coûts sous-estimés

Les principaux postes, qui ont enregistré un surcoût, sont la démolition et les installations électriques dont les estimations étaient trop optimistes. De plus, de nouvelles exigences en matière de sécurité et de protection de l’environnement se sont ajoutées en cours de réalisation. La promotion du HC Ajoie en National League a aussi engendré quelques nouvelles dépenses. Toutes les infrastructures de base avaient été prévues dans cette perspective, relève Gregory Pressacco. Le responsable technique du SIDP explique que, par exemple, la vidéosurveillance n’avait pas été retenue au départ « mais tous les tubes dans le béton avaient été prévus ». Le HCA a participé de manière importante au financement de ces adaptations.

Des charges liées à l’investissement conformes, mais des charges de fonctionnement gonflées

Les frais liés à l’investissement, à charge des communes, vont s’élever à 618'000 francs en 2023, ce qui est conforme au message transmis lors de la votation. Le président du SIDP explique que les conditions de prêt étaient plus avantageuses que celles prévues en 2018. A contrario, les frais de fonctionnement devraient doubler. « On est victime de l’explosion du coût de l’électricité », indique Stéphane Babey. Une augmentation de plus de 300'000 francs pour ce poste, passant de 135'000 à 445'000 francs. La charge en personnel a aussi été sous-estimée en 2018.

Pour compenser cette hausse des frais de fonctionnement, la location de l’heure de glace a été augmentée, dès le mois dernier, de 30 francs. Elle s’élève désormais à 200 francs pour les clubs utilisateurs (170 francs pour les juniors et 230 francs pour les clubs externes). Des négociations sont encore en cours. Le taux d’occupation des deux surfaces se monte à 57%. Il grimpe même à 80% en soirée. Le comité de pilotage du SIDP se réjouit également des réservations qui affluent pour louer la surface hors glace l’été prochain. /ncp


Actualisé le