Le chantier de la Maison Turberg arrêté

On ne travaille plus à la Maison Turberg à Porrentruy. Unia communique mercredi que le chantier ...
Le chantier de la Maison Turberg arrêté

Maison Thurberg à Porrentruy La maison Turberg, là où le chantier a été arrêté

On ne travaille plus à la Maison Turberg de Porrentruy. UNIA communique mercredi que le chantier a été arrêté, quelques jours après que le syndicat a dénoncé un dumping salarial. Des ouvriers polonais travaillaient pour 10 euros de l’heure, au lieu des 24 prévus par la convention collective de travail. UNIA avait posé un ultimatum à ce mercredi au promoteur immobilier bâlois responsable de la Maison Turberg. L’entreprise polonaise a toutefois décidé d’arrêter les travaux d’elle-même mardi et est retournée en Pologne.

Autre point de satisfaction pour UNIA : l’Office fédéral de la culture va bloquer les subventions à la rénovation de ce bâtiment historique tant que la situation ne sera pas régularisée.

 

Le Jura manque de volonté politique

Le syndicat regrette toutefois que l’arrêt des travaux n’oblige pas l’entreprise et le propriétaire à régler les arriérés de salaire aux travailleurs. La commission paritaire fera ses calculs et enverra un décompte détaillé à l’entreprise et au propriétaire la semaine prochaine.

UNIA déplore "la faiblesse des mesures d’accompagnement" dans le Jura. Selon le syndicat, le département de l’économie du Canton du Jura n’aurait pas disposé des bases légales pour obliger l’arrêt des travaux, malgré le dumping salarial. UNIA s’étonne de cette situation alors que d’autres cantons, Genève notamment, le font. "La volonté politique semble faire défaut aux autorités jurassiennes", conclut le syndicat. /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus