Moutier ne veut rien précipiter

Inutile de brûler les étapes! Le Conseil municipal de Moutier ne se prononcera pas tout de ...
Moutier ne veut rien précipiter

La déclaration signée le 20 février La déclaration signée le 20 février

Inutile de brûler les étapes! Le Conseil municipal de Moutier ne se prononcera pas tout de suite sur la déclaration du 20 février. L’exécutif prévôtois s’est contenté de prendre acte du document qui vise à régler la Question jurassienne par un vote global et d’éventuels scrutins communalistes. Le texte, signé par les gouvernements bernois et jurassien, fera l’objet d’une prise de position.

Le Conseil municipal de Moutier veut éviter les interférences. Il pourrait notamment attendre la prise de position du Conseil du Jura bernois ou les développements sur le projet de fusion en cours avant de se prononcer.

Pesée d'intérêts pour le Pantographe

Le Conseil municipal s’est également occupé du différend qui divise le Musée du tour automatique et d’histoire de Moutier et le collectif culturel Le Pantographe. Il a décidé d’attendre les conclusions d’un expert pour poursuivre la médiation entre les deux parties, parties qui se disputent l’ancienne Usine Junker.

Redistribution des cartes

Les départements municipaux à Moutier ont subi quelques modifications dans le sillage de l’arrivée de Jean-Jacques Clémençon à l’exécutif, en remplacement d’Yves Schaub. Le nouveau conseiller PLR prendra la tête d’un dicastère «Sécurité publique» qui englobera police, protection civile, pompiers, mais aussi informatique et tourisme. Pascal Eschmann s’occupera d’un dicastère «Economie, urbanisme et transports». /fra


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus