Que du bronzage naturel pour les mineurs

Solarium

Les cabines UV resteront closes pour les mineurs. Le Parlement jurassien a accepté en première lecture mercredi de modifier la loi sanitaire par 48 voix contre 1. Les changements apportés portent sur le tabac et les solariums. La vente de cigarettes sera désormais interdite aux mineurs qui ne pourront plus non plus bronzer sous des UV artificiels.

Cette modification n’a pas fait débat en soi. C’est plutôt la question de savoir à qui imputer la responsabilité de l’utilisation des cabines de bronzage par des mineurs qui a suscité les discussions. Pour le Gouvernement et une minorité de la commission de la santé, les jeunes doivent être responsabilisés et l’accent mis sur la sensibilisation. A l’alinéa 2 de l’article 6a, ils proposaient donc la formulation « L'utilisation d'appareils publics de bronzage est interdite aux mineurs ».

Autre son de cloche pour la majorité de la commission et les groupes UDC et CS-POP Verts. Plutôt que d’interdire l’utilisation de ces appareils aux mineurs, ils préfèrent un alinéa qui proscrit la mise à disposition des cabines de bronzages aux moins de 18 ans. Selon eux, c’est au fournisseur de la prestation, qui en tire du profit, d’être responsable. Ils ont donc préféré la formulation « La mise à disposition d'appareils publics de bronzage à des mineurs est interdite ».

Le plénum s’est finalement rangé à cette seconde version. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus