Pro Infirmis au secours des proches de personnes handicapées

Difficile d’avoir du temps pour soi lorsqu’on partage sa vie avec une personne handicapée, ...
Pro Infirmis au secours des proches de personnes handicapées

Apprendre à soutenir les personnes handicapées, Pro Infirmis La relève est désormais présente pour soutenir les proches de personnes handicapées.

Difficile d’avoir du temps pour soi lorsqu’on partage sa vie avec une personne handicapée, qu’elle soit adulte ou enfant. Stress permanent, aide dans les tâches quotidiennes, les proches doivent se mettre entre parenthèses. Ils en arrivent parfois au burn-out.
 

Forte de ce constat, l’organisation Pro Infirmis Neuchâtel-Jura leur vient en aide : elle a créé le Service de relève. Une initiative qui découle d’une enquête réalisée en 2009.


Un réel besoin

Souhaitant mesurer les besoins en matière de relève à domicile, 462 questionnaires ont été envoyés à des bénéficiaires d’allocations d’impotence dans le canton de Neuchâtel. Sur les 188 validés, un besoin a été exprimé par 162 personnes.

Dans le canton du Jura, cette enquête a eu un peu moins de succès : 260 questionnaires sont partis, mais seuls 51 sont revenus. Le besoin de relève a tout de même été exprimé par 42 personnes.

Pro Infirmis met donc en phase test, pour un an, ce Service de relève. Concrètement, une famille peut faire demander une relève momentanée, que ce soit pour un minimum de 2 heures ou un maximum de 48 heures. Les demandes ne doivent pas excéder 400 heures par année et par bénéficiaire.
Cette prestation est payante, mais des subventions voire un remboursement peuvent être obtenus. Pro Infirmis renseigne volontiers.


Un acte citoyen

Autofinancé pour le moment à hauteur de 60'000 francs par année pour les deux cantons, le Service de relève emploie une coordinatrice à mi-temps et 20 personnes qui se rendent à domicile selon leur emploi du temps. Il s’agit souvent de personnes souhaitant faire un acte citoyen, qu’elles soient paysagistes, secrétaires, ou éducatrices. Toutes ont suivi une formation spécifique.

En créant ce service, Pro Infirmis entend bien sûr soulager les familles. L’organisation espère aussi, plus secrètement, éviter les placements en institution lorsque des proches ne parviennent plus à assumer une personne handicapée. /abo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus