Stéphane Joly: « J’ai pu tout expliquer »

Stéphane Joly

Stéphane Joly se défend devant le Tribunal arbitral du sport. Une audience s’est déroulée ce mardi à Lausanne. L’athlète des Breuleux, vainqueur de Morat-Fribourg en 2011, a fait recours contre la décision d’Antidoping Suisse qui l’a condamné à deux ans de suspension pour anomalies dans son profil sanguin.

« J’ai la conscience tranquille »

« J’ai pu tout expliquer, dire ce que j’avais sur le cœur. J’ai la conscience tranquille ». Stéphane Joly est sorti d’une longue audience, qui a commencé à 9h pour se terminer vers 16h30. Le verdict ne tombera pas avant fin janvier. Le Franc-Montagnard nous a confié vouloir l’attendre sans trop penser à cette affaire.

Devant trois juges du TAS, Stéphane Joly s’est défendu avec l’appui de son entraîneur, d’un docteur, d’un hématologue et de son avocat. Pour rappel, l’athlète explique ses variations sanguines par les nombreux entraînements qu’il effectue en altitude. De son côté, Antidoping Suisse s’est présenté à l’audience avec trois avocats, et également un hématologue. Chaque partie a présenté ses arguments. Stéphane Joly ne souhaite pas s’exprimer sur ses impressions. C’est donc une période d’attente qui s’ouvre. Soit la peine sera confirmée, soit le Breulotier sera blanchi. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus