Jules Bianchi est décédé

Le monde de la Formule 1 est en deuil. Le pilote Jules Bianchi est décédé, dans la nuit de ...
Jules Bianchi est décédé

 Jules Bianchi est décédé, samedi, à l'âge de 25 ans (photo: www.lesvoitures.fr)

Le monde de la Formule 1 est en deuil. Le pilote Jules Bianchi est décédé, dans la nuit de vendredi à samedi, à Nice. Dans le coma depuis son accident à Suzuka au Japon, le 5 octobre dernier, le Français est décédé à l'âge de 25 ans. C’est le premier pilote de F1 à trouver la mort en course, après le Brésilien Ayrton Senna en 1994.

La bataille de Jules Bianchi a donc pris fin. Le Français s’en est allé après avoir combattu pendant 9 mois, alors qu’il se trouvait dans le coma. Né dans une famille fanatique de sport automobile, Jules Bianchi avait la F1 dans les gènes. Il a commencé en 2013, dans l'écurie russe Marussia. C’est là qu’il a réalisé son plus bel exploit. Au volant d’une voiture bien moins performante que ses adversaires, il a réussi à accrocher la 9e place du Grand Prix de Monaco en 2014 et il a signé là les premiers et seuls points de l’histoire de son équipe. Cet exploit aurait pu le propulser dans la cour des grands, mais le destin en a voulu autrement.

Dimanche 5 octobre 2014, au 42e tour du Grand Prix du Japon sur le circuit de Suzuka, Jules Bianchi perd le contrôle de son bolide. Sous la pluie battante, il s'encastre sous l'engin d'élevage présent pour évacuer la Sauber de l'Allemand Adrian Sutil. Grièvement blessé, Jules Bianchi est plongé dans le coma artificiel. Selon sa famille, le pilote n’a jamais arrêté de se battre durant 9 mois. Dans la nuit de vendredi à samedi, il a donc rejoint son grand-oncle Lucien, qui avait remporté les 24 Heures du Mans en 1968. Une épreuve qui lui a aussi coûté la vie un an plus tard, au volant d’une Alfa-Romeo. /jha+mle


Actualisé le