Sur les quatre chemins

Marine Groccia ne connaît pas de moment de répit en VTT. La cycliste prévôtoise prend part ...
Sur les quatre chemins

Marine Groccia ne connaît pas de moment de répit en VTT. La cycliste prévôtoise prend part à environ 25 courses cette année. Sa planification prévoit cinq jours d’entraînements par semaine. Sa saison a commencé en mars et se finira en octobre. La sportive de 25 ans figurent principalement sur deux tableaux en 2016 : elle participe à des manches de Coupe du Monde et de Coupe de Suisse.

Vive concurrence

« Pour l’instant, le bilan est mitigé au niveau des résultats. En cette année olympique, il est compliqué de faire face à toutes ces adversaires qui se préparent pour ces JO. Je relativise toutefois en me disant qu’il est toujours possible de s’améliorer. Il faudra en remettre une couche pour la fin de saison ainsi que pour l’an prochain», précise-t-elle. Son meilleur résultat sur la scène mondiale: 40e alors qu’elle pensait atteindre le top 25. Sur le plan helvétique, elle espérait décrocher des podiums, ce qui n’a pas été le cas jusqu’ici. « J’ai peut-être fixé la barre trop haute, en sous-estimant la concurrence. J’avais fait de grands progrès en 2015 et j’ai pensé que j’allais effectuer le même saut cette année»,détaille-t-elle. Marine Groccia concourt également lors de certaines épreuves régionales, notamment parfois lors de manches du Trophée jurassien. /bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes