Une mauvaise surprise pour les salles de gymnastique du Jura

Les salles de la région doivent changer leurs anneaux balançants. Selon le fournisseur principal ...
Une mauvaise surprise pour les salles de gymnastique du Jura

Les salles de la région doivent changer leurs anneaux balançants. Selon le fournisseur principal, ces derniers ne répondent plus aux normes de sécurité depuis l’année passée. Un problème pour les sociétés et l’association cantonale

Les salles de gymnastique de la région doivent changer leurs anneaux. Les salles de gymnastique de la région doivent changer leurs anneaux.

Une épine dans le pied des acteurs de la gymnastique aux agrès de la région. Les anneaux balançants des salles du Jura ne sont plus conformes aux normes de sécurité depuis l’année passée. Ils ne peuvent ainsi plus être utilisés pour les concours officiels dans les meilleures catégories, soit C5, C6, et C7. Une mesure décrétée par le fournisseur principal. Si certaines salles ont déjà changé leurs installations, comme à Delémont, Glovelier ou Les Breuleux, d’autres ne sont pas encore à jour, telle la salle de l’Oiselier à Porrentuy. Le remplacement des anneaux coûte quelque 10'000 francs. Il est à charge des propriétaires, soit principalement des communes. Ces dernières pourraient toutefois exiger une participation des sociétés de gymnastique, puisque les anciens anneaux restent en règle pour l’utilisation scolaire.


Des compétitions tronquées

Cette situation est également problématique pour les trois concours par an qui sont organisés sur le territoire, soit les rencontres d’automne et de printemps et les Championnats jurassiens, selon le président de l’Association cantonale jurassienne de gymnastique, Jean-Claude Salomon. La discipline des anneaux doit être supprimée lors de concours dans les salles qui ont encore des anciens anneaux, ce qui fait qu’ils sont tronqués et ne permettent pas aux athlètes de se tester sur l’ensemble des disciplines pour le concours complet. De même, les gymnastes ne peuvent plus engranger de points pour une qualification aux championnats romand et de Suisse. L’objectif de l’ACJG est donc de faire en sorte que les sociétés qui pratiquent la gymnastique aux agrès à une certaine intensité aient rapidement des anneaux en règle. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus