Suissesses du 4x400m éliminées malgré un joli record

Le relais helvétique féminin du 4x400m a battu le record national mais cela n’a pas suffi pour ...
Suissesses du 4x400m éliminées malgré un joli record

Le relais helvétique féminin du 4x400m a battu le record national mais cela n’a pas suffi pour décrocher une qualification. C’était la première course olympique de l’athlète biennoise de la FSG Bassecourt Rachel Pellaud

De gauche à droite : Léa Sprunger, Yasmin Giger, Rachel Pellaud et Silke Lemmens ont terminé à la 12e place sur 4x400m aux JO de Tokyo. (Photo : KEYSTONE / Laurent Gillieron). De gauche à droite : Léa Sprunger, Yasmin Giger, Rachel Pellaud et Silke Lemmens ont terminé à la 12e place sur 4x400m aux JO de Tokyo. (Photo : KEYSTONE / Laurent Gillieron).

Les relayeuses suisses du 4x400m ont accueilli avec de grands sourires leur résultat en séries des JO de Tokyo, malgré leur élimination. Leur record national (3'25''90) suffisait à leur bonheur. Lea Sprunger, Silke Lemmens, Rachel Pellaud et Yasmin Giger ont fait voler en éclats l'ancien record de Suisse datant de 1993 (3'28''52).

Le quatuor helvétique n'a pu éviter la 6e place de sa série et la 12e à l'addition de tous les temps. Après un premier tronçon de Lea Sprunger bouclé en 3e position, Silke Lemmens et Rachel Pellaud ont entretenu les espoirs, mais Yasmin Giger a été débordée par deux adversaires dans la dernière ligne droite.

La Biennoise Rachel Pellaud a participé pour la toute première fois de sa carrière à une course olympique. L’athlète de la FSG Bassecourt a apprécié le moment :

C'était la dernière course de Lea Sprunger dans un grand Championnat. La Vaudoise disputera encore cinq meetings en Suisse cette saison, avant de tirer sa révérence, au terme d'une riche carrière.

Celle-ci aura été marquée par de grandes joies, comme son titre européen en 2018 sur 400 m haies, celui, également européen, en salle sur 400 m en 2019 et sa 4e place aux Mondiaux de Doha 2019 sur les haies basses, sans compter ses records de Suisse. Il y a eu aussi des larmes, comme lors de son élimination en séries aux JO de Rio (400 m haies) ou de sa disqualification aux Mondiaux en salle 2018 sur 400m.

« J'ai reçu énormément de messages ici à Tokyo, et ça faut chaud au cœur », a dit Lea Sprunger, éliminée en demi-finales du 400 m haies à Tokyo. « J'ai hâte de rentrer en Suisse et de retrouver mon copain et ma famille », a-t-elle conclu, en souhaitant le meilleur à ses coéquipières du relais pour la suite. /ATS-nmy


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus