L’Ergüelathlon veut populariser le triathlon

Le triathlon de St-Imier renaît de ses cendres et devient l’Ergüelathlon qui veut faire la ...
L’Ergüelathlon veut populariser le triathlon

Le triathlon de St-Imier renaît de ses cendres et devient l’Ergüelathlon qui veut faire la part belle aux curieux de la discipline à l’occasion de sa première édition ce samedi

L'Ergüelathlon reprend les rênes du triathlon imérien qui ne s'est plus couru depuis 2017. (Photo d'archive) L'Ergüelathlon reprend les rênes du triathlon imérien qui ne s'est plus couru depuis 2017. (Photo d'archive)

Le difficile effort qu’exige un triathlon est de nature à en rebuter plus d’un à première vue. L’Ergüelathlon, qui tiendra sa première édition ce samedi à St-Imier, s’est justement fixé pour objectif « d’ouvrir ce sport au plus grand nombre », comme l’explique l’un des organisateurs Olivier Grossniklaus. En témoigne la large palette des 27 catégories proposées aux participants ! « Le triathlon a la connotation d’un sport très exigeant, ce qui est effectivement le cas pour les parcours dédiés au championnat jurassien de triathlon (CJT). Mais on a adapté nos distances pour les catégories dédiées à la partie populaire du peloton. Tout un chacun peut courir 1 ou 3,7 km suivi de 3 ou 6 km de VTT. On espère démocratiser ce sport », avance Olivier Grossniklaus.

Olivier Grossniklaus : « Donner la possibilité d'une première expérience »

La première édition de la manifestation sera d’ailleurs amputée de la partie natation en raison de la fermeture de la piscine de St-Imier. Le triathlon imérien, qui ne s’est plus couru depuis 2017, se transforme donc cette année en « duathlon » au cours duquel les athlètes participant au CJT avaleront un parcours de 3,7 km de course à pied, puis un tracé de vélo de 12,5 km pour terminer à nouveau en courant durant 3,7 km. Le premier départ sera donné à 9h15 tandis que les parcours découverte seront ouverts à 13h45. /mle-jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus