La folle quinzaine de Quentin Juillard

Le bobeur jurassien s’apprête à vivre une fin mois palpitante avec les championnats d’Europe ...
La folle quinzaine de Quentin Juillard

Le bobeur jurassien s’apprête à vivre une fin mois palpitante avec les championnats d’Europe juniors à Winterberg en Allemagne puis les mondiaux à Innsbruck en Autriche

Quentin Juillard et l'équipe de Suisse juniors partent à l'assaut de l'Europe puis du monde fin janvier. (Photo : Bernard Python) Quentin Juillard et l'équipe de Suisse juniors partent à l'assaut de l'Europe puis du monde fin janvier. (Photo : Bernard Python)

Quentin Juillard s’apprête à vivre une quinzaine chargée. Le pousseur ajoulot participe cette fin de semaine aux championnats d'Europe juniors de bobsleigh à Winterberg (vendredi et samedi) en Allemagne avec l'équipe de Suisse, avant d’enchaîner la semaine prochaine avec les mondiaux juniors à Innsbruck en Autriche. Le Jurassien de 25 ans s'alignera dans les épreuves de bob à 4 après s'être déjà frotté au niveau international depuis l'automne en Coupe d'Europe avec le pilote chaux-de-fonnier Yann Moulinier. « Je suis déjà très content de faire partie de cette équipe. On a un pilote zougois, Timo Rohner, qui est très fort. On a une très bonne équipe », souffle l’Ajoulot qui a dû se familiariser avec ses nouveaux coéquipiers. « On doit un peu se synchroniser au niveau de l’entrée dans le bob, être en symbiose pour avoir un bon départ. On a mis ça en place dans le garage en faisant des simulations avec le bob afin de rentrer le plus vite possible », raconte Quentin Juillard qui s’est aussi entretenu pendant les fêtes pour aborder ces deux échéances en pleine forme.

Quentin Juillard : « Etre en symbiose pour avoir un bon départ »

Malgré une équipe de Suisse talentueuse, le Jurassien sait que la concurrence sera rude chez les voisins germanophones. « Sur leurs pistes, les Allemands sont très très forts. Ce sera dur d’aller les chercher. Mais avec une très bonne poussée et un très bon pilotage, on peut rêver de top 5 ou de top 6 lors des championnats d’Europe. Pour les mondiaux à Innsbruck, il faudra voir le niveau », lâche Quentin Juillard. Ces deux échéances ne devraient, a priori, pas rebattre les cartes en vue des Jeux olympiques d’hiver qui arrivent le mois suivant. Les équipes de Suisse sont déjà constituées et le pousseur ajoulot n’y figure pas. /jpi

Quentin Juillard : « Ca ne rebattra pas les cartes en vue des JO »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus