Budapest: pas de médaille pour Djakovic, mais un record

Antonio Djakovic (18 ans) n'a pas réussi à accrocher le podium en finale du 400 m libre des ...
Budapest: pas de médaille pour Djakovic, mais un record

Budapest: pas de médaille pour Djakovic, mais un record

Photo: KEYSTONE/AP/Petr David Josek

Antonio Djakovic (18 ans) n'a pas réussi à accrocher le podium en finale du 400 m libre des championnats d'Europe de Budapest. Le Thurgovien a pris la 6e place tout en améliorant son record de Suisse.

Djakovic, qui avait signé en matinée le meilleur temps des séries en 3'47''23 - chrono qui constituait un nouveau record national -, a nagé encore plus vite en finale avec un temps de 3'46''54, soit une amélioration de 0''69. Cela représente aussi la limite olympique A sur la distance. Le nageur du SC Uster-Wallisellen était déjà assuré de son ticket pour les JO sur 200 m libre.

L'or est revenu au Russe Martin Malyutin, vainqueur en 3'44''18. Il a devancé l'Autrichien Felix Auboeck (3'44''63) et le Lituanien Danas Rapsys (3'45''39).

Le relais 4 x 100 m libre masculin, composé de Roman Mityukov, Nils Liess, Noè Ponti et Antonio Djakovic, s'est illustré dans la capitale hongroise. Il s'est d'abord qualifié pour la finale en signant le 5e temps des séries en 3'14''72, ce qui constituait un nouveau record national.

Premier relayeur, Mityukov avait lui signé un 48''21 synonyme aussi de record de Suisse, battant de 0''34 l'ancien détenu depuis les JO 2008 à Pékin par Dominik Meichtry. 'Je suis très content de ce temps, je ne m'y attendais pas', a réagi Mityukov.

Les mêmes hommes ont récidivé en finale. Le relais suisse s'est classé au 6e rang, mais il a encore pulvérisé son record dans le temps de 3'13''41. Et Mityukov a lui aussi fait progresser la meilleure marque individuelle sur 100 m en gagnant un petit centième avec un chrono de 48''20. Le quatuor suisse semble ainsi avoir de bonnes chances d'hériter d'une place pour les JO.

Ce relais a vu la victoire des Russes en 3'10''41 devant les Britanniques (3'11''56) et les Italiens (3'11''87). Le 4 x 100 m libre dames a quant à lui été gagné par la Grande-Bretagne (3'34''17) devant les Pays-Bas et la France.

Dans l'autre finale du jour, la Hongroise Katinka Hosszu a justifié son statut de favorite en remportant le 400 m 4 nages en 4'34''76. Elle a devancé sa compatriote Viktoria Mihalyvari et la Britannique Aimee Willmott.

Le jeune Russe Kliment Kolesnikov est devenu le premier homme à nager le 50 m dos en moins de 24 secondes. Il a amélioré le record du monde de sept centièmes, en 23''93, dès les demi-finales des Européens à Budapest.

Kolesnikov (20 ans) avait établi le précédent chrono de référence, 24''00, aux championnats d'Europe 2018 à Glasgow. Le 50 m dos n'est pas une course olympique, comme les deux autres 50 m de spécialité.

/ATS
 

Actualités suivantes