Duplantis remporte un concours stratosphérique, Moser 3e

'Mondo' Duplantis s'est envolé à 6m07 sur la place de l'Europe à Lausanne dans le cadre des ...
Duplantis remporte un concours stratosphérique, Moser 3e

Duplantis remporte un concours stratosphérique, Moser 3e

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

'Mondo' Duplantis s'est envolé à 6m07 sur la place de l'Europe à Lausanne dans le cadre des concours à la perche d'Athletissima. Angelica Moser a pris la 3e place chez les dames.

Seul au Mondo. Ou presque. Poussé par un Sam Kendricks combatif et auteur de sa meilleure performance cette année (6m02), le Suédois a dû en mettre une de plus pour s'imposer au terme d'un concours exceptionnel.

Le public présent autour des sautoirs n'a pas boudé son plaisir alors que Duplantis s'est presque élancé à la bougie pour un ultime essai à 6m15 avant de ranger ses perches.

On voyait le recordman du monde capable de prendre cette place de superstar de l'athlétisme, il l'a confirmé dans la capitale olympique. En passant toutes les barres à son premier essai, hormis la dernière à 6m15, Duplantis a plus que tenu son rang. 'Il fait tout, tout juste', a d'ailleurs expliqué Renaud Lavillenie, de retour de blessure et qui s'est arrêté à 5m72. Et c'est vrai que celui que Kendricks a traité d'alien le jour de la conférence de presse évolue sur une planète à part. Dès son premier bond à 5m62, l'Américano-Suédois a dégagé un sentiment d'exception.

Moser satisfaite

Chez les dames, le plateau était un peu moins relevé. Mais cela ne doit pas ôter du crédit à la belle troisième place d'Angelica Moser. Extrêmement performante en juniors avec le titre olympique de la jeunesse, une couronne européenne et un sacre mondial en 2016, la Zurichoise connaît davantage de soucis au plus haut niveau avec les meilleures de la discipline, comme si sa courbe de progression avait été stoppée sans que l'on en comprenne vraiment la raison.

Mais à Lausanne, l'Alémanique née aux Etats-Unis a retrouvé ce relâchement nécessaire pour passer les barres les plus hautes. En franchissant 4m64, elle a d'ailleurs amélioré son record en plein air. La Zurichoise de 22 ans a tenté d'effacer 4m72, mais elle a manqué ses trois essais. Ceci étant, sa troisième tentative laisse penser qu'elle peut y arriver dans un futur proche. Elle s'est montrée satisfaite, tout en reconnaissant qu'elle passait des barres plus élevées à l'entraînement.

Moser a été battue par l'Américaine Holly Bradshaw, elle aussi bloquée à 4m64, mais mieux classée en raison des barres précédentes. Et par la Suédoise Angelica Bengtsson (4m74). Un carton plein pour le pays scandinave.

Deuxième Suissesse en lice, la jeune Andrina Hodel s'est elle arrêtée à 4m34.

Sur le front de l'organisation, cette édition 2020 d'Athletissima est une franche réussite. Après Ouchy et le Flon, le site de la place de l'Europe s'est révélé parfait. L'alternance entre concours dames et concours messieurs a en outre offert un dynamisme bienvenu avec finalement très peu de temps entre les tentatives des athlètes.

/ATS