Jason Day et Brendon Todd en tête

A San Francisco, Jason Day, lauréat en 2015, et Brendon Todd ont pris la tête du Championnat ...
Jason Day et Brendon Todd en tête

Jason Day et Brendon Todd en tête

Photo: KEYSTONE/AP/Jeff Chiu

A San Francisco, Jason Day, lauréat en 2015, et Brendon Todd ont pris la tête du Championnat PGA. Ils devancent d'un coup neuf adversaires.

On trouve dans cette meute de poursuivants le double tenant du titre Brooks Koepka et l'étonnant Français Michaël Lorenzo-Vera. L'ouverture du tournoi du Grand Chelem, première levée de la saison chamboulée par la pandémie de coronavirus, a également vu Tiger Woods réussir une entame correcte. L'Américain pointe à trois coups du leader, son meilleur premier tour dans un Majeur depuis 2012.

Mais pour ce 'D-DAY', ce jour-J tant attendu des fans de golf qui ont suivi les débats devant leur écran de télévision, huis clos oblige, c'est Jason Day qui s'est d'abord rappelé au bon souvenir d'une épreuve qui lui a rapporté il y a cinq ans son seul titre majeur à ce jour.

L'Australien de 32 ans, également deuxième du tournoi en 2016, a rendu une carte de 65 soient cinq coups sous le par, assurés grâce à autant de birdies. En fin de journée, il a été rejoint au sommet du classement par Brendon Todd, auteur lui de sept birdies contre deux bogeys.

La présence de Michaël Lorenzo-Vera à la troisième place constitue une demi-surprise. Comme l'an passé, sur l'exigeant parcours de Bethpage à Farmingdale où il s'était également classé troisième à l'issue du premier tour, le Français a brillé sur celui tout aussi compliqué du TPC Harding Park, rendant une carte de 66 (-4) grâce à un sixième birdie au dernier trou, faisant oublier ses deux bogeys.

Un bogey commis au 17e trou, son troisième du jour, a empêché Tiger Woods de retrouver un peu mieux en embuscade, mais il peut se satisfaire de rester dans le coup pour son deuxième tournoi en cinq mois, trois semaines après un retour manqué au Memorial.

Et lorsqu'on regarde son historique dans les entames des quatre PGA Championships qu'il a remportés - 70 en 1999, 66 en 2000, 69 en 2006, 71 en 2007 -, on s'aperçoit qu'il est largement dans les temps pour décrocher un cinquième sacre et rejoindre Walter Hagen, ainsi que Jack Nicklaus, co-détenteurs du nombre de victoires dans cette compétition. 'J'ai l'impression d'avoir fait un boulot décent', s'est satisfait 'le Tigre', préparé à voir 'la difficulté s'accroître chaque jour un peu plus' jusqu'à dimanche.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus