Les reproches sont en partie justifiés mais la sanction est réduite

Saisi par le Procureur général de la Confédération Michael Lauber, le Tribunal administratif ...
Les reproches sont en partie justifiés mais la sanction est réduite

Les reproches sont en partie justifiés mais la sanction est réduite

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Saisi par le Procureur général de la Confédération Michael Lauber, le Tribunal administratif fédéral juge que les reproches formulés sont seulement en partie fondés. La sanction, qui correspondait à 8% de son salaire annuel, est réduite à 5%.

Dans un arrêt publié vendredi, le Tribunal administratif fédéral (TAF) admet en partie le recours déposé par Michael Lauber contre la décision rendue le 2 mars dernier par l'Autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération (AS-MPC). L'arrêt n'est pas définitif et peut être attaqué devant le Tribunal fédéral.

A l'issue d'une enquête disciplinaire liée aux rencontres du procureur général avec le président de la FIFA Gianni Infantino, l'autorité avait conclu à des violations graves et répétées du devoir de fonction. Elle avait prononcé une sanction équivalant à une réduction de 8% de son salaire annuel. (arrêt £A-2138-2020 du 22 juillet 2020)

/ATS
 

Actualités suivantes