Valais: Triathlon mêlant élèves valides et en situation de handicap

Des joutes sportives inclusives se sont déroulées à Grône (VS) jeudi. Elles ont réuni des équipes ...
Valais: Triathlon mêlant élèves valides et en situation de handicap

Valais: Triathlon mêlant élèves valides et en situation de handicap

Photo: Gilles Vuissoz

Des joutes sportives inclusives se sont déroulées à Grône (VS) jeudi. Elles ont réuni des équipes composées d'élèves valides et en situation de handicap. Un projet pilote lancé par la Fondation Emera et soutenu par le département valaisan de la formation.

Vélo en tandem, natation et course: trois disciplines étaient au programme de ce triathlon pas comme les autres. Trente-sept élèves âgés entre 12 et 15 ans, dont treize avec un handicap moteur, visuel, auditif, psychique ou souffrant d'une déficience intellectuelle, y ont participé.

Chaque équipe se composait de quatre élèves du cycle d'orientation (CO) de Grône et de deux élèves de l'Institut Notre-Dame de Lourdes à Sierre. 'Tous sont arrivés au bout des épreuves malgré la grosse chaleur. Il y avait une ambiance du tonnerre avec beaucoup de motivation et de soutien entre les élèves', s'est réjouie auprès de Keystone-ATS Muriel Crettol Juilland, cheffe du projet.

Jouer et réussir ensemble

L'idée a germé en 2018: La Fondation Emera, qui oeuvre pour améliorer la qualité de vie des personnes en situation de handicap, prend contact avec l'Office valaisan de l'enseignement spécialisé. 'Nous souhaitions améliorer encore l'inclusion des personnes handicapées dans la société en travaillant sur les craintes et les préjugés de la scolarité', précise Muriel Crettol Juilland.

Sensible depuis des années à la question de l'intégration des personnes en situation de handicap dans le milieu scolaire, le canton répond présent. Les partenaires élaborent un projet en s'appuyant sur le concept Sportin, créé par Sport-Up, dont le but est de permettre à des élèves avec et sans handicap de « jouer, partager, réussir et apprendre ensemble ».

Du tandem pour s'apprivoiser

Prévue pour 2020, le projet valaisan est reporté en raison de la pandémie de Covid-19. En avril 2022, il est lancé au CO de Grône, particulièrement intéressé par le projet puisqu'il propose, entre autres, un plan d'études adapté aux jeunes talents du sport et organise chaque année un triathlon.

Le 14 avril dernier, les quelque 300 élèves du CO suivent une matinée de sensibilisation et d'information sur le projet. Au programme notamment une vidéo présentant l'institut Notre-Dame de Lourdes, les treize élèves inscrits au triathlon (six filles et sept garçons), une rencontre 'passionnante' avec Théo Gmür, skieur handisport valaisan, champion de ski paralympique ainsi qu'une présentation de PlusSport, détaille Muriel Crettol Juilland.

A la suite de cette journée, vingt-quatre élèves du CO de Grône (12 filles, 12 garçons) décident de se lancer dans l'aventure et une classe se propose pour assurer la logistique de l'événement. Le 10 mai dernier, tous les athlètes en herbe apprennent à se connaître lors d'une sortie en vélo tandem dans le Haut-Valais 'Une journée avec de beaux échanges, naturels et spontanés', se remémore la cheffe de projet.

Dans le Haut-Valais en 2023

La Fondation Emera et l'Etat du Valais tireront un bilan de l'expérience vécue pour mieux la poursuivre et l'étendre. 'A l'avenir, nous pourrions par exemple proposer différentes approches de sensibilisation en milieu scolaire, pas forcément axées sur le sport, mais faites sur mesure selon les centres d'intérêt des écoles intéressées', imagine Muriel Crettol Juilland.

Mais d'ici là, l'expérience sera renouvelée en 2023 dans le Haut-Valais. Elle réunira, via des ateliers sportifs, des élèves de l'école d'éducation spécialisée Kinderdorf de Loèche et des écoles de la commune.

/ATS
 

Articles les plus lus