Les derniers espoirs s’envolent

Le BC Boncourt reste à quai. Le club jurassien ne participera pas aux play-off de Ligue A de ...
Les derniers espoirs s’envolent

Le BC Boncourt ne disputera pas les play-off du championnat de Ligue A. Il a perdu le match à ne pas perdre mercredi à Lausanne 99-77

 C'est terminé pour Vincent Gaillard, Jarvis Williams, Richard Carter et compagnie. Le BC Boncourt ne verra pas les play-off

Le BC Boncourt reste à quai. Le club jurassien ne participera pas aux play-off de Ligue A de basketball. La Red Team s’est inclinée mercredi soir à Lausanne 99-77 dans l’avant-dernier match du tour intermédiaire inférieur. Cette défaite met fin aux espoirs jurassiens. Le BCB avait en effet besoin de deux victoires pour encore prétendre disputer les séries finales. Il passe ainsi à côté de son objectif de la saison et disputera samedi dans le Chaudron une dernière rencontre pour beurre face à Massagno (17h30).

 

Sur les bons rails…

Et pourtant, les protégés de Nicolas Pérot ont entamé la partie comme il le fallait. Les Jurassiens se sont montrés agressifs, volontaires, appliqués. Ils ont su jouer en équipe pour contrer une formation vaudoise absente dans les premières minutes. Grâce à une grande débauche d’énergie en défense, le BCB a rapidement pris le large pour mener 9-0 à la 3e minute de jeu, puis 22-8 (écart maximal) à la 10e. Boncourt virait en tête à la mi-temps 42-37. Et si l’avantage n’était pas plus net, c’était en grande partie grâce à un tir primé chanceux de Lausanne sur le gong. Les Ajoulots étaient alors parfaitement dans leur match et restaient en course pour les play-off.

 

… avant de sombrer

Mais la partie a pris un tout autre visage dès le retour des vestiaires. Le BBC Lausanne de Randoald Dessarzin a retrouvé son adresse et son allant, sous l’impulsion de l’excellent Karl Cochran. Les pénétrations du meneur américain n’ont jamais pu être stoppées par le BCB. Son compatriote Jordan Loveridge a, lui, réalisé un festival à distance en enfilant les paniers à trois points comme des perles sur un collier. Via un partiel de 9-0, les Vaudois ont pris les devants à la 22e pour ne plus jamais les lâcher. Dès cet instant, la Red Team a sombré. Le collectif s’est étiolé. Jarvis Williams a bien tenté par tous les moyens d’insuffler un esprit de révolte à ses partenaires, sans succès. Lausanne a creusé son avance pour posséder jusqu’à 24 unités de plus que le BCB. Un gouffre insurmontable.

 

« Gâchis, déception, frustration »

« C’est un sentiment de gâchis pour moi », a réagi Nicolas Pérot à l’issue de son dernier déplacement dans le costume d’entraîneur du club ajoulot. « Je prends beaucoup de responsabilités sur moi. Je n’ai pas réussi à créer une équipe malgré des joueurs d’une certaine qualité ». Le technicien précise tout de même qu’il « faut que chacun se regarde en face dans le miroir » et dit assumer « son inexpérience ». Pour Vincent Gaillard, le BCB n’a « clairement pas atteint son objectif ». Le joueur jurassien parle de « gâchis, déception et frustration ». Des mots qu’il faudra savoir digérer pour ne pas revivre un tel scénario la saison prochaine. /msc

Le télégramme

Lausanne - Boncourt 99-77 (13-24 ; 24-18 ; 31-19 ; 31-16)

Vallée de la Jeunesse, 80 spectateurs.

Arbitres : Clivaz/Herbert/Gonçalves.

Lausanne : Cochran (32 points), Wilson (18), Pythoud (8), Top, Loveridge (29); Bozovic (10), Swannegan (2), D. Solioz, Asase, Rothrock.

Boncourt : Calasan (9), Carter (11), J. Williams (22), Gaillard (13), Landenbergue (12); Kostic (2), G. Louissaint (6), Sullivan (2), Petignat, Mputu.

Note : Gaillard sort pour 5 fautes à la 37e.

Classement : 1. Swiss Central 3/20 (236-253). 2. Lausanne 3/20 (288-227). 3. Boncourt 3/16 (260-270). 4. SAM Massagno 3/16 (246-243). 5. Winterthour 4/6 (298-335).

Le sentiment de Nicolas Pérot

Le regard de Vincent Gaillard


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus