Le BC Boncourt a tout gâché à Starwings

Coupable d’un gros relâchement, le BCB s’est incliné 88-80 chez le dernier de Swiss Basketball ...
Le BC Boncourt a tout gâché à Starwings

Coupable d’un gros relâchement, le BCB s’est incliné 88-80 chez le dernier de Swiss Basketball League samedi soir et voit la SBL Cup s’envoler

Brandon Garrett et le BCB se sont laissés surprendre par le dernier du championnat. (Photo : Georges Henz) Brandon Garrett et le BCB se sont laissés surprendre par le dernier du championnat. (Photo : Georges Henz)

Romain Gaspoz l’avait pourtant martelé à ses hommes toute la semaine, ce déplacement à Starwings sentait « le match piège par excellence ». Malgré ces sages mises en garde, le BC Boncourt s’est pris les pieds dans le tapis à Birsfelden et s’est incliné 88-80 chez le dernier de la classe de Swiss Basketball League. Une défaite qui fait rétrograder le BCB à la 7e place du classement et le prive d’une qualification en SBL Cup qui lui tendait pourtant les bras.


Boncourt déroule... puis dévisse

« On ne pouvait pourtant pas mieux débuter », rappelle amèrement l’entraîneur boncourtois à l’issue du match. La Red Team a en effet déroulé lors des premières minutes et s’est rapidement constitué un joli matelas de 13 points d’avance grâce à une circulation de balle et un jeu offensif léché. Mais les Jurassiens ont ensuite étonnement laissé Starwings se rebeller. Portés par une réussite insolente à trois points (13/20 et 65% à la fin du 3e quart !), notamment sous l’impulsion d’un Nemanja Calasan en verve, les Bâlois sont rapidement revenus au contact. Et ont fini par passer devant avant la pause (46-41).

Les regrets de Marlon Kessler

Une défense trop attentiste

Mais la réussite des joueurs de Birsfelden s’explique aussi, et surtout, par le laxisme soudain de la défense boncourtoise. Trop tendre dans les contacts, en manque d’intensité, elle a déroulé le tapis rouge aux shooteurs en leur laissant de nombreux tirs ouverts. Et que dire de ces innombrables slaloms du meneur américain Justin Mitchell qui s’ouvrait régulièrement le chemin de la raquette au milieu de trois voire quatre Jurassiens attentistes. Les Ajoulots ont également perdu la bataille du rebond et multiplié les mauvais choix à l’image de tirs parfois improbables tentés par son meneur Zachary Lewis. Le BCB a même frôlé l’humiliation en accusant jusqu’à 17 points de retard au début du dernier quart.


Le BCB réagit un peu tard

La réaction a bien eu lieu. Malheureusement trop tard. Malgré l’expulsion de Brandon Garrett (5 fautes personnelles), un immense frisson a pourtant parcouru la Sporthalle quand la Red Team est revenue à trois points à une minute et des poussières du buzzer. Mais une sévère faute antisportive sifflée à l’encontre de Kaanu Olaniyi en phase défensive à moins d’une minute du terme a enterré les derniers espoirs. « Rien ne sert de courir, il faut partir à point » disait pourtant Jean de La Fontaine qui n’a, sans doute, jamais joué au basket. Le BC Boncourt a surtout appris à Birsfelden que « rien ne sert de partir à point si l'on s’arrête de courir ». Les Jurassiens bouclent ce premier tour de Swiss Basketball League avec quatre victoires et six défaites. Et un sentiment de gâchis vis-à-vis de la SBL Cup. /jpi

Romain Gaspoz pointe un problème d'attitude

Starwings – BC Boncourt 88-80 (23-28 ; 23-13 ; 28-20 ; 14-19)

Sporthalle, 178 spectateurs

Arbitres : Pillet / Vitalini / Chalbi


Starwings : Calasan (21), Kostic (8), Fuchs (6), Verga (6), Davet (10), Smith (10), Mitchell (24), Hermann (3).

Boncourt : Lewis (15), Kessler (7), Savon (0), Zinn (16), Lewis (7), Olaniyi (6), Bailey (25), Garrett (11).

 

Résultats: Fribourg Olympic - Lions de Genève 83-69. Lugano Tigers - Monthey 66-67. Pully Lausanne - Riviera Lakers 85-93. Union Neuchâtel - Swiss Central 78-67.

 

Classement: 1. Fribourg Olympic 10/16. 2. Lions de Genève 10/16. 3. Union Neuchâtel 10/14. 4. SAM Massagno 10/14. 5. Monthey 10/12. 6. Riviera Lakers 10/10. 7. Boncourt 10/8. 8. Lugano Tigers 10/8. 9. Swiss Central 10/6. 10. Pully Lausanne 10/4. 11. Starwings Bâle 10/2.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus