L'aventure européenne du HC Bienne prend brutalement fin

Le club de hockey sur glace seelandais a été bouté, mardi soir à la Tissot Arena, hors de la ...
L'aventure européenne du HC Bienne prend brutalement fin

Le club de hockey sur glace seelandais a été bouté, mardi soir à la Tissot Arena, hors de la Ligue des champions au stade des quarts de finale par les Suédois de Frölunda 5-3 après prolongations. Sur l'ensemble des deux matches, les Seelandais s'inclinent 7-6

Jonas Hiller capitule sur le lancer de Patrick Carlsson en prolongations et Frölunda se hisse dans le dernier carré de la Ligue des champions.  (Photo: Georges Henz) Jonas Hiller capitule sur le lancer de Patrick Carlsson en prolongations et Frölunda se hisse dans le dernier carré de la Ligue des champions.  (Photo: Georges Henz)

Le HC Bienne a vécu un cauchemar. Le club de hockey sur glace du Seeland a été éliminé au stade des quarts de finale de la Ligue des champions mardi soir à la Tissot Arena par les Frölunda Indians 5-3 en prolongations. Malgré un match rocambolesque, le HCB s'incline 7-6 sur l'ensemble des confrontations entre les deux équipes.

 

Le HC Bienne a montré du caractère

Vainqueurs d’une courte tête lors du match aller, les « rouge et jaune » savaient que Frölunda n’allait leur faire aucun cadeau lors du match retour. Comme pressenti, les tenants du titre suédois ont très vite mis la pression sur la cage de Jonas Hiller et menaient 2-0 après 20 minutes grâce à des buts de Ryan Lasch et Joel Lundqvist. Malgré cette première période ratée, la troupe d’Antti Törmänen ne s’est pas démobilisée et a peu à peu pris le dessus. Les efforts du HCB ont finalement été récompensés à la 31e minute lorsque Stefan Ulmer a inscrit le 2-1 d’un slap-shot dévastateur. C’est sur ce score que les deux équipes ont rejoint les vestiaires après 40 minutes. Plus besogneux et volontaires que leur adversaire, les Biennois se sont même payé le luxe d’égaliser et de prendre l’avantage dans cette double confrontation à la 52e grâce à une réussite de Marc-Antoine Pouliot. À ce moment-là, personne ne se doutait que les huit dernières minutes allaient être complétement folles.  

Le public seelandais était venu en nombre pour l'occasion. (Photo: Georges Henz) Le public seelandais était venu en nombre pour l'occasion. (Photo: Georges Henz)

Les 5600 spectateurs de la Tissot Arena ont pu laisser exulter leur joie lorsque Peter Schneider, en supériorité numérique, a permis à Bienne de prendre l’avantage depuis la première fois de la rencontre et surtout, de quasi valider sa qualification pour les demi-finales. Frölunda était alors en quête d’un miracle et l’entraîneur Roger Rönnberg a sorti son gardien à moins de quatre minutes du terme de la rencontre. Les Seelandais auraient dû tuer tout suspens, mais Jason Fuchs a manqué la cage vide. Ce dernier ne cachait pas sa déception au moment d’évoquer ce fait de jeu. 

Jason Fuchs :  « Je m’en veux énormément pour ce que j’ai loupé »

Galvanisés, les Indians ont alors eu le feu sacré. En l’espace de 19 secondes, les Suédois ont inscrit deux buts et se sont offert le droit de disputer les prolongations, jusque-là inespérées. Abattus par ce renversant come-back, les Seelandais ont eu toutes les peines du monde à contenir les assauts de Frölunda en fin de match. En prolongations, la troupe d’Antti Törmänen s’est ménagé plusieurs occasions et aurait pu se qualifier. Cependant, une pénalité très sévère contre Yannick Rathgeb a permis à Frölunda d’inscrire le 5-3 à quatre minutes du terme et ainsi de se hisser dans le dernier carré. Cette défaite mortifiante va à coup sûr laisser des traces chez les Biennois, mais notre consultant et ancien joueur professionnel, Martin Bergeron, estime qu’il y a beaucoup d’enseignements à tirer de cette élimination.

Martin Bergeron : « C’est quand ça fait mal qu’on apprend le mieux »

Le HC Bienne est donc bouté hors de la Ligue des champions de hockey sur glace au stade des quarts de finale. Cependant, il n’a pas à rougir de son bilan pour sa première participation dans l’épreuve, comme nous l’explique l’attaquant Marc-Antoine Pouliot.

Marc-Antoine Pouliot : « Demain le soleil va quand même se lever »

Antti Törmänen va dès lors devoir remobiliser ses troupes car le HCB a un nouveau match à enjeu à disputer. Il défiera dimanche son rival jurassien Ajoie au Voyeboeuf dans le cadre des demi-finales de la Coupe de Suisse. /dpi

Le télégramme :

Bienne - Frölunda 3-5 ap (0-2 1-0 2-2 0-1)

Tissot Arena : 5592 spectateurs.

Arbitres: Pesina/Jerabek (CZE), Kovacs/Progin (SUI).

Buts: 4e Lasch (Gormley/à 5 contre 4) 0-1. 16e Lundqvist (Friberg) 0-2. 31e Ulmer (Gustafsson) 1-2. 53e Pouliot (Rajala) 2-2. 57e Schneider (Cunti/à 5 contre 4) 3-2. 58e (57'10) Carlsson (Lasch/à 6 contre 5) 3-3. 58e (57'29) Lennström (Friberg) 3-4. 66e (65'53) Carlsson (à 4 contre 3) 3-5.

Pénalités: 5 x 2' contre Bienne, 3 x 2' contre Frölunda.

Bienne: Hiller; Salmela, Sataric; Kreis, Moser; Rathgeb, Forster; Ullström, Pouliot, Rajala; Brunner, Cunti, Künzle; Schneider, Fuchs, Neuenschwander; Kohler, Gustafsson, Ulmer.

Frölunda: Mattsson; Moverare, Ekbom; Lennström, Stollery; Grönlund, Gormley; Printz, Stalberg; Mustonen, Lundqvist, Friberg; Carlsson, Sundström, Fagemo; Peterson, Hjalmarsson, Lasch; Söderblom, Lasu, Rakhshani.


Les autres résultats :

Lulea – Lausanne : 5-2

Zoug – Mountfield: 0-4

RB Munich – Djurgarden: 0-3

Les affiches pour les demi-finales :

Luela - Frölunda

Mountfield - Djurgarden 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus