Sébastien Buemi sur le podium de l’e-Prix de Berne

Le pilote suisse Sébastien Buemi a pris samedi la troisième place de la course de Formule E ...
Sébastien Buemi sur le podium de l’e-Prix de Berne

Le pilote suisse Sébastien Buemi a pris samedi la troisième place de la course de Formule E remportée par le Français Jean-Eric Vergne samedi dans les rues de la capitale fédérale

e-Prix Le Suisse Sébastien Buemi (à droite) a pris la troisième place de l'e-Prix de Berne remporté par le Français Jean-Eric Vergne (au centre) qui a devancé le Néo-Zélandais Mitch Evans (à gauche).

Un carambolage géant à la première chicane qui entraîne un drapeau rouge et donc un nouveau départ, la pluie dans les dernières minutes : l’e-Prix qui s’est disputé samedi à Berne n’a pas manqué de piquant. La course du championnat du monde de Formule E – la Formule électrique – a également été marquée par la belle troisième place du Vaudois Sébastien Buemi sur Nissan e.dams. La victoire est revenue au Français Jean-Eric Vergne sur Techeetah qui s’est imposé devant le Néo-Zélandais Mitch Evans sur Jaguar. Le pilote tricolore renforce ainsi sa première place au classement général du championnat du monde. Comme l’explique Jean-Eric Vergne, il a toutefois dû cravacher ferme pour résister aux multiples assauts de Mitch Evans :

De son côté, Sébastien Buemi – qui était arrivé à Berne auréolé de sa victoire le week-end dernier aux 24 Heures du Mans - s’est dit très heureux de son résultat et de pouvoir monter sur un podium lors d’une course en Suisse. Après Zurich l’an dernier, c’est la deuxième fois qu’une épreuve de Formule E se tenait en Suisse. L’e-Prix de Berne a, d’ailleurs, connu un très beau succès populaire avec des dizaines de milliers de spectateurs présents, malgré les polémiques. La tenue de l’épreuve a fait l’objet de contestations, de la part du voisinage et de personnes qui dénonçaient un événement davantage destiné, selon eux, à faire de l’argent qu’à servir la cause de l’environnement. Une manifestation d’opposants a même dégénéré jeudi et a causé d’importants dégâts sur le circuit tracé en ville de Berne.

Dans l’interview ci-dessous, Sébastien Buemi revient sur cette polémique mais analyse tout d’abord sa course :

L’autre pilote suisse en lice, Edoardo Mortara sur Venturi, a connu moins de succès. Il a été contraint à l’abandon à la suite d’une touchette après environ dix minutes. À l’issue de l’épreuve, le Genevois a, par ailleurs, vivement condamné les débordements de certains opposants à la tenue de l’e-Prix de Berne qu’il a taxé « d’abrutis ». Edoardo Mortara revient tout d’abord sur son week-end compliqué sur le circuit de la capitale fédérale et fait part de sa déception: 

A noter encore que la Suisse n’a pas perdu toute chance d’accueillir un e-Prix la saison prochaine. Aucune épreuve n’est prévue pour l’instant dans le calendrier mais Zurich pourrait encore être intégré, selon les rumeurs qui bruissent dans le paddock. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus