Le rêve de Stéphane Frossard

Le motard ajoulot part à la découverte du championnat du monde Supersport 600. Il se confie ...
Le rêve de Stéphane Frossard

Le motard ajoulot part à la découverte du championnat du monde Supersport 600. Il se confie avant le premier rendez-vous de la saison ce week-end sur le circuit d’Aragon en Espagne

Stéphane Frossard a le regard tourné vers sa nouvelle catégorie (photo : Stéphane Frossard). Stéphane Frossard a le regard tourné vers sa nouvelle catégorie (photo : Stéphane Frossard).

La France étant devenue trop petite pour lui, il part à l’assaut de la planète. Stéphane Frossard prend part dès ce week-end au championnat du monde Supersport 600 au guidon de sa Yamaha. C’est une première pour l’Ajoulot de 25 ans. Après avoir remporté le titre de champion de France l’an dernier, il entend à présent « progresser et acquérir de l’expérience ». Le mécanicien en cycles va s’aligner sur les dix manches européennes de ce mondial. Il va, en revanche, faire l’impasse sur les deux derniers rendez-vous de la saison en Argentine et en Indonésie.

Stéphane Frossard évoque un projet sur deux saisons

Le Jurassien va se frotter à des adversaires de renom dans sa nouvelle catégorie, à commencer par ses compatriotes Dominique Aegerter et Randy Krummenacher. « Dans ce championnat, la plupart des pilotes ne fait que ça. Ils roulent un maximum. On a vu, lors des premiers essais, qu’il nous manquait du roulage. Depuis, je suis tous les week-ends sur circuit », lance Stéphane Frossard. Pour l’Ajoulot, « c’est un peu comme un rêve qui se réalise ». Un rêve qu’il aborde sans se fixer trop d’objectifs, si ce n’est de marquer des points le plus rapidement possible (NDLR terminer une course dans le top 15). « On pourra ensuite viser des tops 10 », dit-il. /mle-msc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus