Marc Marquez, l'impétueux doit apprendre la patience

Marc Marquez est de retour. Après une pause forcée de près de neuf mois, ce talent hors-normes ...
Marc Marquez, l'impétueux doit apprendre la patience

Marc Marquez, l'impétueux doit apprendre la patience

Photo: KEYSTONE/EPA EFE/KAI FOERSTERLING

Marc Marquez est de retour. Après une pause forcée de près de neuf mois, ce talent hors-normes est de retour en MotoGP à l'occasion du Grand Prix du Portugal. Et - bien sûr avec des ambitions élevées.

Peut-être que Marc Marquez est devenu effectivement adulte à 28 ans. Le Catalan a su résister cette fois à l'envie de se retrouver au départ du premier GP de la saison au Qatar sur sa Honda. 'Nous aurions volontiers été de la partie, mais mes médecins me l'ont déconseillé et je les ai écoutés', a expliqué l'octuple champion du monde. 'Je me suis concentré pour écouter mes médecins et comprendre mon corps afin de pouvoir revenir en compétition et faire ce que j'aime.'

Cette patience est quelque chose de nouveau pour le porte-drapeau du sport motocycliste. S'il s'est retrouvé aussi longtemps sur la touche, c'est aussi en raison de son manque de bon sens et de son impatience. Au coup d'envoi de la saison dernière après une longue pause due au coronavirus, Marquez avait réalisé une remontée grandiose le 19 juillet à Jerez pour passer de la 16e à la 3e place. Mais au lieu d'assurer un podium, il avait encore attaqué avant de tomber lourdement et de se briser le haut du bras. Une semaine plus tard, il voulait déjà se présenter au départ de la prochaine course, mais il a dû rapidement renoncer à son entreprise pour le moins hasardeuse.

Marquez aurait pu couronner sa première course avec une place sur le podium, au lieu de cela le favori au titre a perdu toute la saison. Il a laissé derrière lui un grand vide. En 2019, le pilote Honda avait régné sur la catégorie MotoGP avec douze victoires en dix-neuf courses et s'était classé six fois deuxième. L'an dernier, ils furent neuf pilotes à se partager la victoire lors des quatorze Grand Prix. Joan Mir, le nouveau champion du monde, n'a comptabilisé qu'un seul succès sur la route de son titre. Désormais, le patron est de retour. Mais dans quelle condition ?

Tout de suite efficace ?

'Marc s'est préparé pour que son retour ne soit pas un bide', suppose Stefan Bradl sur le site Speedweek. L'Allemand a remplacé Marquez ces derniers mois chez Honda avec un succès relatif. De son côté, Francesco Guidotti, le chef de l'écurie du leader du Championnat du monde, Johann Zarco, en est persuadé: 'Marquez sera redoutable tout de suite. Je ne vois pas ce qui pourrait parler contre lui, même sur le plan psychologique.' Reste une grande inconnue: comment a-t-il fait face à cette longue pause physiquement et aussi mentalement ?

Sera-t-il le même Marquez, attaquant à tout vent, qui peut conduire sa moto comme aucun autre, toujours à l'extrême limite ? 'Peut-être sera-t-il un poil plus prudent pour ne pas glisser, suppose Guidotti. S'il devait à nouveau tomber, ce serait difficile à supporter.'

L'Italien souligne aussi que ce n'est pas la première fois que Marquez se retrouve dans une telle situation. En 2011, après un choc à la tête, il avait partiellement perdu le sens de la vue et avait dû faire l'impasse sur les dernières courses de la saison de Moto2. Et auparavant, il s'était déjà brisé une fois le bras en 125 cm3. Mais jamais la pause qui s'en était suivie n'avait été aussi longue. 'Mais aujourd'hui, il est certainement plus fort mentalement', croit Guidotti.

Le retour de Marquez ne ravit pas que les fans mais avant tout son écurie Repsol-Honda. Sans le dominateur des dernières années, elle n'a fêté que deux podiums l'an passé grâce à Alex Marquez le cadet de Marc. L'avenir va montrer si la machine vaut quelque chose et que Marquez est simplement meilleur que les autres, qui ont essayé de piloter la Honda. Une première réponse pourrait tomber ce vendredi sur le circuit de la côte de l'Algarve.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus