Les tiques sévissent surtout dans les zones urbaines

La première carte des piqûres de tiques en Suisse indique que les zones urbaines densément ...
Les tiques sévissent surtout dans les zones urbaines

La première carte des piqûres de tiques en Suisse indique que les zones urbaines densément peuplées sont davantage touchées que les régions rurales

  Nymphe de tique (Ixodes ricinus) sur une feuille de fougère, longueur 1 mm ; ©ZHAW, Frank Brüderli.

Les zones urbaines du Plateau suisse sont particulièrement propices aux piqûres de tiques. Les chercheurs de l’Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) ont dessiné la première carte des piqûres de tiques en Suisse et au Liechtenstein. Pour ce faire, ils ont utilisé les données de l’application préventive « TIQUE », qui a permis de récolter les indications de quelque 6'500 signalements de piqûres au cours des années 2015 et 2016.

 Neuchâtel fait partie des régions particulièrement touchées par les tiques.

La plupart des cas signalés proviennent du Plateau suisse, une région particulièrement urbanisée. Selon Werner Tischhauser, chercheur à la ZHAW, « il est important de souligner qu’il ne faut pas nécessairement se promener en forêt ou dans les champs pour être piqué par une tique ».

Autre découverte : les tiques ne respectent plus la limite des 1500 mètres d’altitude. Avec le réchauffement climatique, elles prennent parfois de la hauteur. Ainsi, 34 cas de piqûres dans des zones situées au-dessus des 1500 mètres d’altitude ont été signalés.

La carte des données indique le lieu de la piqûre. Une indication qu’il faut prendre avec des pincettes. Elle est donnée par les citoyens via l’application et ne peut pas être vérifiée. Or, les attaques de tiques sont rarement décelées immédiatement mais plutôt le soir, au moment de la douche par exemple.

Une version 2.0 de l’application « TIQUE » est disponible sur Android ou iOS. Elle permet un suivi des observations après la saisie d’une piqûre. Pour se protéger des tiques, il convient de porter des vêtements longs et des chaussures fermées et d’utiliser un produit répulsif. /comm-mwi

 Stades de développement. En haut, larve (à gauche), nymphe (à droite) ; en bas, de gauche à droite, male et femelle adultes, femelle gorgée de sang; ©ZHAW, Frank Brüderli.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus