Jacques Bassang dit stop

Jacques Bassang ne se représentera pas à la mairie du Noirmont. L’actuel maire du village franc-montagnard ...
Jacques Bassang dit stop

L'actuel maire socialiste du Noirmont, Jacques Bassang, ne briguera pas un nouveau mandat à la tête de la commune franc-montagnarde

 Jacques Bassang ne sera pas candidat à sa propre succession à la mairie du Noirmont.

Jacques Bassang ne se représentera pas à la mairie du Noirmont. L’actuel maire du village franc-montagnard l’a annoncé mardi soir, au terme de la présentation de la prochaine assemblée communale. Le socialiste aura passé près de 17 ans à la tête de la localité taignonne, d’abord entre 1997 et 2008 puis entre février 2013 et 2017.

 

Un mélange entre âge et lassitude

 « J’estime que j’en ai assez fait, d’autant plus que j’ai 75 ans. Si je me représentais et que j’étais élu, mon prochain mandat se terminerait alors que j’aurais 81 ans. Je crois que ça serait plutôt déplacé », explique-t-il. Jacques Bassang affirme qu’il n’y a pas une sorte d’usure. « Si j’avais 60 ans, je continuerais si les citoyens le voulaient », selon ses termes. Par contre, il reconnaît ressentir une certaine lassitude. Le chef de l’exécutif noirmonnier désire aussi « faire autre chose et, à mon âge, je dois me dépêcher parce que je n’ai plus 50 ans devant moi ».

 

Un retrait dans un contexte favorable

« C’est plus facile de quitter le bateau lorsque la commune se porte bien plutôt que quand ça va pas. Je pars l’esprit léger et sans regret. J’avais des conseillers communaux qui ont fait de l’excellent travail. C’est la vie, c’est comme ça. Il ne faut pas se fixer absolument à une tâche, ça ne sert à rien. Quand on arrive au bout, on arrête », avoue Jacques Bassang. Sa carrière politique va donc se terminer à la fin de l’année 2017. /bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus