Une zone d’activité à Saignelégier et au Noirmont

Une zone d’activité d’intérêt cantonal pourrait bientôt voir le jour aux Franches-Montagnes ...
Une zone d’activité à Saignelégier et au Noirmont

Une zone d’activité d’intérêt cantonal pourrait bientôt voir le jour aux Franches-Montagnes. Elle serait répartie sur deux sites : l’un à Saignelégier, l’autre au Noirmont

Vue du ciel de Saignelégier Photo : archives

C'est un projet sur le long terme : la zone d’activité d’intérêt cantonal des Franches-Montagnes est en discussion depuis 2013, et pourrait voir le jour en 2022. Pourtant, l'idée a bien muri: le syndicat des maires des Franches-Montagnes et le bureau RWB ont mené un travail ardu afin de créer une zone où les industries et les services pourraient se développer.

 

Deux sites, pour préserver le paysage

Si le projet est loin d’être fini, un plan directeur a vu le jour. Il prévoit une zone répartie sur deux sites : une quinzaine d’hectares au Noirmont, et presque autant à Saignelégier, dans la version la plus étendue du projet. Selon le maire de Saignelégier, Joël Vallat, les deux sites répondaient aux critères pour la mise en place d’une telle zone, aussi bien au niveau environnemental qu’au niveau de l’accessibilité par les CJ, par exemple. 
Cette originalité - deux sites pour une zone - est motivée par la volonté de préserver le paysage, mais aussi pour éviter de prétériter trop de terres agricoles au même endroit. A ce propos, le Syndicat des maires et RWB ont déjà rencontré les propriétaires fonciers des terrains en vue. « Certains seraient prêts à vendre très vite, car les terres ne sont plus exploitées. D’autres sont plus réticents. Des négociations doivent avoir lieu », précise Joël Vallat.

 

Attractivité économique aux Franches-Montagnes

La zone servirait à l’implantation de nouvelles entreprises aux Franches-Montagnes, cela dans le but de renforcer le tissu et l’attractivité économique du canton. Un tel projet, qui regrouperait plusieurs entreprises sur le même secteur géographique, permettrait d’opérer une synergie entre elles, selon Roland Broquet, membre de la direction de RWB.

 

Etapes à franchir

Le plan directeur, qui sera présenté au public vendredi 26 octobre au Centre de Loisirs des Franches-Montagnes à Saignelégier, devrait être validé d’ici à 2018. Or, de nombreuses autres étapes attendent encore le projet. Roland Broquet prévoit que celui-ci voie concrètement le jour en 2022, avec la mise à disposition des terrains pour une première construction. Or, le plan spécial, prévu pour 2020, devra d’abord être validé par les citoyens du Noirmont et de Saignelégier, qui voteront pour dire leur volonté ou non de voir cette zone s’implanter dans leurs communes. \cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus